Le calendrier scolaire, ce n'est pas pour les enfants !

Dans la plus profonde indifférence des médias, Laurent Fabius et Najat Vallaud-Belkacem ont entendu les plaintes des industriels du tourisme blanc. Le calendrier sera revu, les vacances de printemps seront en hiver, c'est mieux pour les stations de ski !

Dans la plus profonde indifférence des médias, Laurent Fabius et Najat Vallaud-Belkacem ont entendu les plaintes des industriels du tourisme blanc. Le calendrier sera revu, les vacances de printemps seront en hiver, c'est mieux pour les stations de ski !

Tant pis pour les enfants qui ne partent pas en vacances, et ils sont nombreux !

Tant pis pour les enfants qui ne participent pas aux activités municipales, beaucoup trop ! Ils descendront les rampes des escaliers en planche à roulettes, se lanceront des boules de terre, déambuleront dans les allées des grands magasins, se protègeront du froid dans les halls d'immeuble... Mais rien ne leur sera proposé sur le territoire pour qu'ils accèdent à des activités culturelles.

Pourtant l’éducation des enfants et des jeunes est un investissement pour l’avenir de la société. Les bonnes paroles gouvernementale et ministérielle ressassent cette évidence démocratique ! Seulement le politique aime les résultats à court terme, surtout lorsque des élections approchent !

Le calendrier scolaire suivra donc les desiderata des industriels, qu'importe l’intérêt des enfants.
Que ce soit pendant les temps scolaires avec un rythme saccadé des départs et des reprises ou que ce soit pendant les temps de vacances avec les inégalités d’accès au départ et aux activités culturelles. 

Vraiment rien à attendre de nos ministres ! Je m'en doutais un peu... quand j'avais écrit ce billet le 12 février :
http://blogs.mediapart.fr/blog/catherine-chabrun/120215/le-printemps-en-hiver

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.