L'instruction en Famille, liberté fondamentale en France

Le président et son gouvernement n'en ont pas fini avec nos libertés. Le nouveau projet de loi sur l'interdiction de l'instruction en famille arrive bientôt devant l'assemblée.

Un nouveau pas de ce gouvernement vers le contrôle de nos libertés fondamentales dont celle de choisir l'instruction en famille pour nos enfants.

Pourquoi supprimer la liberté d'instruction en famille ?

Pourquoi vouloir la supprimer alors qu'elle est déjà très encadrée et contrôlée ? Sur quels critères un tel projet a pu germer dans la tête de nos dirigeants ?  En quoi l'instruction en famille met-elle en péril les valeurs de la République, telles que nous les assènent quotidiennement les politiques, le gouvernement et le président ?

Cela ne concerne que peu de familles. Est-ce pour cela que nous laisserons faire ?

Est-ce pour cela que nous ne dirons rien à nos députés, à ce gouvernement ?

Est-ce pour cela que nous nous sentons peu concernés et nous ne réagissons pas ?

Allons-nous les laisser nous enfermer dans leurs lois pour mieux nous contrôler à chaque instant, dès le plus jeune âge pour arriver bien formaté dans le monde du travail où nous ne sommes plus qu'une donnée comptable parmi d'autres ?

Est-ce pour cela que nous ne serons pas aux côtés de ces familles qui se soulèvent depuis quelques temps pour se faire entendre, pour refuser ce projet de loi et pour protéger une de nos libertés fondamentales : l'instruction en famille.

Cette liberté d'instruire existe pour nous toutes, pour nous tous, pour nos enfants. Elle fait partie de notre République.

Dommage que les médias en général et MEDIAPART en particulier en parlent peu, me semble-t-il.

A vos plumes, Mesdames et Messieurs les journalistes. Ne laissons pas tomber nos enfants.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.