Paroles d'une folle !

Diagnostiquée scizophrène depuis plus de dix ans (déjà !) et je n'ai encore tué personne... Nous sommes un petit groupe depuis septembre 2010 à avoir monté une association : "Voix Iséroises de Patients en psychiatrie" à lire V.I.P en psy. Car il faut le rappeler malheureusement aujourd'hui, haut et fort, les V.I.P de la psychiatrie ce sont les PATIENTS !

Diagnostiquée scizophrène depuis plus de dix ans (déjà !) et je n'ai encore tué personne... Nous sommes un petit groupe depuis septembre 2010 à avoir monté une association : "Voix Iséroises de Patients en psychiatrie" à lire V.I.P en psy. Car il faut le rappeler malheureusement aujourd'hui, haut et fort, les V.I.P de la psychiatrie ce sont les PATIENTS !

A Grenoble plus que partout en France si vous dites que vous souffrez de schizophrénie, vous faites peur. Alors que le gouvernement exacerbe les sentiments d'insécurité en tout genre pour promulguer une politique ultra-sécuritaire je me sens aujourd'hui EXCLUE PAR LA PEUR suscitée chez l'autre par ma maladie.

Nous vivons dans une société normative et je ne crois pas rentrer dans les petites cases étroites prévues, alors ou est ma place ? A l'hôpital psychiatrique de Saint Egrève ? Mon état de nécéssite pourtant pas une hospitalisation et encore moins un enfermement répressif de 72 h d'observation. Je croyais naïvement que la psychiatrie était un domaine de la médecine, qu'il fallait donc en priorité soigner les malades. Mais non. Aujourd'hui ce qu'il faut c'est suprimer tous les risques même les plus fantasmés, désigner des coupables et les empêcher de nuire en les excluant de la société.

Personnellement je soutiens le Collectif des 39 qui essaye d'enrayer la machine à enfermer sans soigner parce que bientôt l'hôpital lui même n'aura plus les moyens de soigner ! Ecoutez les médecins, les soignants si cela vous rassure plus que d'écouter les soignés, les malades mais ECOUTEZ !

Le mécontentement et la révolte grondent ici comme ailleurs !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.