NuitDebout & Mai 68 : politique sur paroles (2 & 3)

« Le poète a dégoupillé la parole[1] » Mai 68 est, plus que tout peut-être, l’événement politique de la pensée et du langage qui passe d’abord par le refus de toute conditionnalité. De toute condition qui ne serait pas celle, libératoire, d’une égalité préalable à même d’encourager la prise de parole intempestive.

La suite sur :

https://textesdebout.wordpress.com/

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.