Cecilia Suzzoni
Professeur honoraire de chaire supérieure au lycée Henri IV. Fondatrice et présidente d'honneur de l'Association ALLE, le latin dans les littératures européennes www.sitealle.com
Abonné·e de Mediapart

22 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 sept. 2015

L'imposture

Cecilia Suzzoni
Professeur honoraire de chaire supérieure au lycée Henri IV. Fondatrice et présidente d'honneur de l'Association ALLE, le latin dans les littératures européennes www.sitealle.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A propos de "Sortir du cauchemar français" : ce qui m'indigne dans la tribune de Romain Goupil dans Le Monde des dimanche 27 / mardi 28 octobre, ce n'est pas , évidemment,  qu'il plaide, dans une leçon de lyrisme d'ailleurs d'une affligeante banalité, pour l'accueil des réfugiés, mais que cette leçon vienne  d'un personnage qui tente ainsi d'escamoter sa lamentable responsabilité morale, intellectuelle  et politique dans la généalogie des tragédies qui se déroulent sous nos yeux.  Ces sursauts d'indignation de la part de ceux qui ont appelé , et avec quelle sotte arrogance , à "délivrer Bagdad" , se réjouissant au nom de "la haine des tyrans"  de les voir ignoblement mourir,  sont insupportables. D'autant que , ne nous y trompons pas, il y a derrnière ces indignations sélectives, la petite antienne de rigueur, celle qui , dans la détestation qu'on essaie de distiller à l'encontre du prochain homme à abattre, Poutine, veut faire entendre qu'il n'y aurait pas de solution dans une sage diplomatie, celle dont rêve peut-être pourtant  une société civile syrienne  qui n'avait pas vocation à prendre la route de l'exil. Car enfin,  a-t-on interrogé ces refugiés qui fuient en effet les bombes, toutes les bombes, qui vivaient dans leurs maisons, envoyaient leurs enfants à l'école, occupaient des fonctions officielles, comme cet homme décapité, le Directeur  du site archéologique de Palmyre, et qui, que je sache, ne fuyait pas les geôles de Bachar Al Assad, ce qui , à l'instar d'autres citoyens lambda, ne faisait pas de lui un "collaborateur"...Mais il il semble que désormais sous la plume de bien des journalistes, les mêmes qui se sont accommodés de voir le tyran parader sous leurs yeux, quand on le jugeait fréquentable,   reviennent, comme un couplet obligé,  des mots brandis  sans vergogne, Assad  le sanguinaire, Assad le boucher de Damas , et maintenant Poutine et sa diabolique psychologie dont les tortueux  ménandres échapperaient à ces subtils esprits qui se perdent en conjectures: Que  veut Poutine en Syrie? ... Et voilà qu'on semble même ignorer que Poutine et la Syrie , sur l'échiquier international, c'est quand même une vieille histoire...Certes, Mélenchon et Régis Debray ont bien raison de stigmatiser, dans le paysage actuel, l'ignorance du "temps long", et Jean- François Khan dans ces mêmes pages du Monde de mettre en garde contre l'usage par trop commode du mot "dérive".

Oui, ne nous y trompons pas : ne nous laissons pas impressionner par ce langage de "cuir et de carton" qui voudrait nous aveugler sur nos responsabilités écrasantes dans les tragédies qui se déroulent sous nos yeux,  sous couleur d'un verbiage qui ne mange pas de pain, et restons ferme sur nos positions : refusons de voir rabaisser la solidarité élémentaire avec les Palestiniens au rang d'un  "mysticisme " irresponsable et coupable, comme s'y emploient Taguieff, dans une autre tribune  du Monde,  et,  plus tristement,  Kertésh, dans son dernier "roman". Refusons les impostures, toutes les impostures: il y a non seulement une prudence  politique, mais aussi une pudeur morale et intellectuelle que l'on peut, que l'on doit tirer de l'histoire .  

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’encombrant « Monsieur sécurité » de Yannick Jadot écarté de la campagne écolo
Insultes, menaces, intimidations : depuis plusieurs années, militants et élus alertent les responsables d’EELV sur le comportement de Philippe Bouriachi. Ce conseiller régional, qui faisait office de garde du corps de Yannick Jadot, a été écarté de l’équipe de campagne parallèlement à notre enquête. Il dénonce une cabale.
par Mathieu Dejean et Sarah Brethes
Journal — France
Affaire Hulot : Jadot met « en retrait » un pilier de sa campagne
Proche de Nicolas Hulot, Matthieu Orphelin a été mis « en retrait » de la campagne de Yannick Jadot, en raison d’interrogations sur la connaissance qu’il aurait pu avoir des agissements de l’ancien ministre, accusé de violences sexuelles et sexistes. Une « décision courageuse » de la part du candidat écologiste à la présidentielle, salue Sandrine Rousseau.
par Mathieu Dejean
Journal — France
Dans le Béarn, des jeunes empêchés de s’installer en maraîchage bio
La communauté de communes de Pau a lancé un projet de « Ceinture verte » : l’installation d’une dizaine de paysannes et paysans par an autour de l’agglomération. Mais six jeunes sont actuellement suspendus au bon vouloir de la Safer, qui privilégie l’agrandissement des fermes existantes.
par Amélie Poinssot
Journal — France
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO