Quand l’homme se pose en insulaire du continent qu'est la femme

En Corse, la construction de la virilité détermine ardemment les rapports hommes femmes et le matriarcat prétendu cache un patriarcat traditionnel exacerbé d’une profonde violence. La réalisatrice Julie Allione propose à des Corses de tous genres et de tous âges d’en témoigner devant sa caméra.

"Viril-e-s" de Julie Allione © JHR Films "Viril-e-s" de Julie Allione © JHR Films
Sortie DVD : Viril-e-s de Julie Allione

Julie Allione connaît bien la thématique de son sujet étant elle-même une femme corse et plutôt que de faire un autoportrait, elle choisit ici d’interroger des hommes et des femmes Corses sur la féminité et la masculinité effectives sur l’île actuellement. Cette confrontation s’inscrit dans sa propre démarche professionnelle puisqu’elle est devenue depuis plus d’une décennie la référence en casting pour les tournages de cinéma et de télévision en Corse. Ainsi, c’est pour le casting du film de Thierry de Peretti Une vie violente (2017) que Julie Allione a commencé à filmer plusieurs possibles futurs protagonistes autour de la problématique de la violence dans les rapports de genre. Peu à peu, l’idée a émergé de développer une investigation personnelle sur ces thèmes, construite exclusivement sur un large éventail d’entretiens face caméra en intérieur à l’exception de la scène d’ouverture où la réalisatrice filme son propre fils.

Contenu sur une même édition DVD, Julie Allione a développé à la fois sa réflexion sous la forme synthétique d’un documentaire intitulé Viril-e-s proposé à la diffusion dans les cinémas mais aussi une série documentaire de trois heures au total (9 épisodes de 20 minutes chacun) intitulé Genre quoi où avec les mêmes protagonistes que pour son film associés à d’autres avec exclusivement des scènes inédites, elle sillonne très largement toutes les questions sur les problématiques de genre en Corse. Elle réussit à saisir des témoignages qui se livrent très sincèrement et honnêtement malgré les enjeux de représentation de ladite virilité toujours en jeu devant la caméra. Si le contexte de la sororité corse permet et facilite la confidence, ce n’est pas toujours le cas et des femmes dans leurs extrêmes se trouvent à défendre une virilité imposante de l’identité fantasmée de la corsitude. Il ne s’agit pas seulement de découvrir et comprendre la réalité actuelle de la sociologie des rapports hommes/femmes en Corse mais aussi de saisir dans la modernité actuelle les enjeux de tous bords autour de la construction d’une identité qui dépasse largement l’île. Julie Allione par son savoir-faire en tant que directrice de casting réussit à réunir devant sa caméra des témoignages souvent éprouvant pour ce qu’ils traduisent de la réalité du monde contemporain quand on est un homme ou une femme.

La réalisatrice possède une véritable ténacité et subtilité pour mener ses entretiens, ce qui donne toute la richesse de ce documentaire et de cette série à ne pas manquer : si le film donnait à voir une terre de réflexion, la série offre dans son prolongement un véritable continent en perspective. Une réflexion à partager à tout âge et plus particulièrement autour de l’adolescence où se construit avec fébrilité, incertitude et souvent avec beaucoup de violence les identités centrées sur le genre.

 

 

viriles-copie
Viril-e-s
de Julie Allione
France – 2018.
Durée : 72 min
Sortie en salles (France) : inédit
Sortie France du DVD : 16 juin 2020
Format : 1,77 – Couleur
Langue : français.
Éditeur : JHR Films

Bonus :
Genre quoi : Série documentaire en 9 épisodes de 20 minutes autour du genre en Corse (L’Homme corse – Macho – La Femme corse – Soumise – C’est pas aux filles de payer – On se mélange pas – Ici on drague pas – Normal – La Misère sexuelle)
Livret du film (8 pages)

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.