"Sweet Thing" un film d’Alexandre Rockwell

Dans le Massachusetts à New Bedford, la jeune Billie et son petit frère Nico doivent faire face à l’alcoolisme de leur père qui les aime et aux dangereuses attitudes de l’amant de leur mère à leur égard. Ensemble, ils fuient et rencontrent sur leur route Malik.

"Sweet Thing" d’Alexandre Rockwell © Urban "Sweet Thing" d’Alexandre Rockwell © Urban
Sortie nationale (France) du 21 juillet 2021 : Sweet Thing d’Alexandre Rockwell

C’est dans le cadre intimiste d’une petite production tournée en caméra 16 mm avec dans les rôles principaux la famille proche du réalisateur que ce film a été conçu. En effet, les deux jeunes adolescents sont joués par les enfants d'Alexandre Rockwell (petit fils d'Alexandre Alexeïeff) et leur mère par leur propre mère devant et derrière la caméra. Présenter dès lors une famille dysfonctionnelle confrontée à la précarité et à l’alcoolisme pour une famille qui existe derrière la caméra, en dehors du père qui est joué par l’acteur toujours très convaincant Will Patton, devient ici une manière d’exorciser la force liante de la famille à l’instar des contes.

D’ailleurs, le film par son sujet comme par son esthétique en Noir & Blanc, non seulement rappelle le récit d’Hansel et Gretel mais aussi La Nuit du chasseur (1955) de Charles Laughton. Bien qu’il décrive une réalité sociale touchant à la plus profonde détresse, l’approche prend davantage l’ampleur du récit mythologique que de la retranscription réaliste de la société. Rien de documentaire ici mais bien davantage l’expérience bienveillante d’éprouver les failles d’une famille dont les membres s’aiment mais qui ne peuvent aller de l’avant ensemble.

Les jeux entre la couleur et le Noir & Blanc d’un côté et l’apparition telle une fée bienfaitrice des contes de fée en la personne de Billie Holiday est une belle trouvaille de mise en scène qui participe à la forme du conte moderne.

 

Sweet Thing
réalisé par Alexandre Rockwell
Fiction
91 minutes. USA, 2020.
Noir & Blanc
Langue originale : anglais

Avec : Lana Rockwell (Billie), Nico Rockwell (Nico), Jabari Watkins (Malik), M.L. Josepher (Beaux), Karyn Parsons (Eve), Will Patton (Adam), Steven Randazzo (Owen)
Scénario : Alexandre Rockwell
Images : Lasse Tolbøll
Montage : Alan Wu
Production : Black Horse Productions, Twisted Holdings
Producteurs : Louis Anania, Haley Anderson, Kenan Baysal
Producteurs exécutifs : Jennifer Beals, Will Patton, Sam Rockwell, Damien Newman, Hedy Groth Putegnat, Elaine Walsh
Distributeur (France) : Urban Distribution

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.