Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2065 Billets

5 Éditions

Billet de blog 3 mai 2018

Comment le Japon s’est animé en France

Cet ouvrage collectif traite de la perception évolutive de l’animation japonaise, à la fois télévisuelle, cinématographique et maintenant sur le Net, en France avec une petite aparté significative en Italie pour comprendre la place spécifique qu’elle occupe actuellement.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du livre L’Animation japonaise en France ouvrage sous la direction de Marie Provost-Delaspre

Si l’animation japonaise reçue en France occupe actuellement à divers égards une position assez bien enracinée sur le long terme, il n’en a pas toujours été ainsi. Du racisme le plus élémentaire du terme « japoniaiserie » des années 1980 au cinéma d’auteur des grands maîtres reçus dans les festivals internationaux, il existe toute une histoire de cette réception en France. Cet ouvrage collectif rend bien compte de cette perception qui dépendait énormément des moyens de diffusion. Ainsi, l’animation a fait quelques rares incursions dès l’émergence du cinéma de la Nouvelle Vague en France avec la diffusion du Serpent blanc de Taiji Yabushita en 1962. C’est à la fin des années 1970 à l’heure où le gouvernement accélère la libéralisation de l’espace audiovisuel pour mieux ouvrir les portes à la privatisation de la télévision, que l’achat bon marché de l’animation japonaise voit l’arrivée un premier ambassadeur inoubliable de l’anime : Goldorak. Le cinéma d’animation s’est établi lentement dans les années 1990 en France avec diverses stratégies en fonction des films et des distributeurs concernés, pour s’imposer comme un rendez-vous incontournable avec notamment la force d’une nouvelle signature de qualité : les studios Ghibli dont les films étaient distribués par Buena Vista International, filiale de Disney. Cet ouvrage collectif a cette qualité rare de présenter des articles d’une grande précision dans les informations traitées, à la fois accessibles et passionnants à lire, la dimension esthétique de l’animation n’étant jamais évacuée. L’animation japonaise a une histoire, qui répond évidemment à une succession des chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art mais aussi à des stratégies de diffusion et de communication. Progressivement, les deux facettes prétendument antagoniques de la culture japonaise se sont retrouvées à une place actuellement confortable de l’animation japonaise en France. Car longtemps, l’élitisme de la cérémonie de thé fabriquée durant l’ère Meiji à destination de l’Occident s’est opposé à la culture populaire de la représentation décomplexée des débordements de violence, des gags scatologiques et libidineux. Le cinéma d’animation japonais d’animation depuis ces dernières décennies en France a connu une véritable digestion dans la réception du public français, surpris de voir arriver dans un premier temps Goldorak et Candy. Un ouvrage essentiel pour comprendre le phénomène de l’animation japonaise en France !

L’Animation japonaise en France. Réception, diffusion, réappropriations
sous la direction de Marie Provost-Delaspre
Nombre de pages : 228
Date de sortie (France) : 1er mars 2016
Éditeur : L’Harmattan
Collection : Cinémas d’animations

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Au sud de l’Espagne, ces Algériens qui risquent leur vie pour l’Europe
En 2021, les Algériens ont été nombreux à tenter la traversée pour rejoindre la péninsule Ibérique, parfois au péril de leur vie. Le CIPIMD, une ONG espagnole, aide à localiser les embarcations en mer en lien avec les sauveteurs et participe à l’identification des victimes de naufrages, pour « soulager les familles ». Reportage.
par Nejma Brahim
Journal
Covid-19 : lever les brevets, une solution mondiale ?
Vaccination générale, nouveaux médicaments contre le Covid-19 : les profits des laboratoires pharmaceutiques explosent. Est-il envisageable qu’ils lèvent un jour leurs brevets ? On en parle avec nos invités Isabelle Defourny, de MSF, Jérôme Martin, cofondateur de l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament, et Rozenn Le Saint, journaliste santé à Mediapart.
par à l’air libre
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Gauche(s)
Les partis de gauche opposés à la Primaire populaire durcissent le ton
Alors que le vote d’investiture de la Primaire populaire, qui compte déjà 288 000 inscrits, a lieu entre le 27 et le 30 janvier, les coups pleuvent sur cette initiative citoyenne. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato