Humains, trop humains

Dans un zoo canadien, le quotidien de ses résidents forcés.

"Bestiaire" de Denis Côté © Contre-Allée "Bestiaire" de Denis Côté © Contre-Allée

À propos de l'édition DVD de Bestiaire de Denis Côté

Denis Côté (Curling, Carcasses, Vic+Flo ont vu un ours) dans cette expérience hors normes entre documentaire et fiction, interroge notre propre rapport au monde animal où les animaux d’un zoo deviennent incidemment les spectateurs du monde humain. Cette proposition intellectuelle émane d’une mise en scène conceptuelle reposant sur le parti pris de filmer en longs plans fixes les animaux d’un zoo dont les murs de leur espace délimité ne sont jamais loin dans cet univers feutré où la lumière a du mal à s’épanouir. Durant plus d’une heure et sans le moindre échange verbal humain, les séquences s’enchaînent au-delà d’une narration qui aurait eu le tort de ramener le monde animal au regard anthropomorphique. Et pourtant, l’humain est d’autant plus présent que le film est un acte anthropomorphique et que le lieu du tournage, le zoo, rappelle sans cesse le contrôle humain omniprésent. Ainsi, le film ne se résout jamais à être un documentaire animalier : il est bien plus une introspection intime questionnant profondément la légitimité que l’humanité a décidé de prendre sur le monde animal. Cela passe par des images et une manière de choisir des séquences qui ne sont jamais attendues : elles produisent dès lors une sensation d’incommodité chez le spectateur qui ne peut assumer la hiérarchie qu’a imposé intellectuellement le monde humain. Dès lors, les séquences de taxidermie sont le révélateur d’un rapport quelque peu trouble, pour ne pas en dire davantage, sur le rapport que l’être humain a décidé de développer avec le monde vivant. Le film de Denis Côté, volontairement décontextualisé, permet ce type de réflexion philosophique sur l’humanité et fait de Denis Côté un cinéaste qui réussit à chacun de ses films à déplacer les problématiques du réalisme, poursuivant en avant-gardiste l’héritage fécond du cinéma direct canadien.

 

 

bestiaire-dvd

Bestiaire
de Denis Côté
Canada – 2012.
Durée : 72 min
Sortie en salles (France) : 27 février 2013
Sortie France du DVD : 3 septembre 2013
Format : 1,78 – Couleur
Langue : français.
Éditeur : Contre-Allée
Bonus :
Entretien avec Denis Côté


lien vers le site de l’éditeur

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.