Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2401 Billets

5 Éditions

Billet de blog 4 juil. 2021

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

"Zumiriki" un film d’Oskar Alegria

Oskar Alegria décide de s’immerger dans les lieux de son enfance, une île aujourd’hui sous l’eau, en se confinant seul dans une cabane parmi la forêt durant plusieurs mois.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Zumiriki" d’Oskar Alegria © Emak Bakia Films

Festival International du film de La Rochelle 2021 : Zumiriki d’Oskar Alegria

Il est des films dont l’indépendance d’esprit, d’expérimentation, de choix de mise en scène et de questionnement sont capables d’embrasser à la fois l’expression cinématographique dans son ensemble, autant que l’expérience humaine dans son rapport au monde. Telle est l’ambitieuse expérimentation d’Oskar Alegria dans ce film qui mêle à la fois le carnet de voyage intime, le film de famille, le documentaire animalier, le film anthropologique, l’essai poétique et philosophique… le tout en puisant dans l’innocence créative de l’histoire du cinéma. En prenant physiquement ses distances du reste de la civilisation humaine et en s’improvisant Robinson sur son île que ledit progrès énergétique (via l’édification d’un barrage) a effacé de la topographie physique, Oskar Alegria se plonge dans une éthique de l’épure le conduisant à réaliser un récit avec les seuls matériaux de son quotidien. Il en émerge ainsi l’innocence ludique du burlesque de Buster Keaton affrontant modestement les éléments naturels à son corps défendant, aussi bien que les expérimentations poétiques du cinéma français des années 1920 de Jean Vigo, et Jean Epstein dans une symbiose magique élégiaque convoquant les forces naturelles.

Appréhendé en tant que spectateur après une année subie de confinement imposé, Zumiriki devient un film de réconciliation pour une vie simplifiée connectée avec l’ordre naturel du monde et des générations qui nous originent dans un accès renouvelé à notre propre mémoire.

Zumiriki
d’Oskar Alegria

Documentaire
122 minutes. Espagne, 2019.
Couleur
Langues originales : basque et espagnol

Avec : Oskar Alegria
Scénario : Oskar Alegria
Images : Oskar Alegria
Montage : Oskar Alegria
Musique : Ainara LeGardon, Xabier Erkizia, Mixel Etxekopar, Xavier Garcia, Justa Mentaberri, María Azcona, Elias Alegria, Ramon Lazkano
Son : Haimar Olaskoaga
Production : Emak Bakia Films

Contact : Emak Bakia films
Plaza Merindades 3-ppal izda
31003 – Pamplona, Spain
Tel. + 34 948235412
produccion@emakbakiafilms.com
http://www.emakbakiafilms.com

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Terrorisme
Soudain, en plein cœur d’un service de renseignement, un cri long et rauque
Il y a trois ans survenait la première attaque commise par un membre de la police contre des collègues. Le seul et unique attentat à avoir frappé un service de renseignement. Mediapart a reconstitué cette tuerie à partir des dépositions d’une cinquantaine d’agents.
par Matthieu Suc
Journal — Europe
Comment dire « non au fascisme » est devenu inaudible en Italie
La victoire du post-fascisme n’a surpris personne en Italie, où l’extrême droite s'est installée dans le paysage politique et médiatique depuis des décennies. Le « centre-gauche », impuissant et sans repères, porte une lourde responsabilité dans cette banalisation. Aujourd’hui, seules quelques rares organisations de jeunesse tentent de bousculer l’atonie générale qui s’est emparée de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal — Corruption
Qatar-Sarkozy : les nouvelles liaisons dangereuses
Un rapport de la police anticorruption montre que Nicolas Sarkozy aurait fait financer a posteriori par le Qatar, en 2011, des prestations de communication réalisées par le publicitaire François de La Brosse pour sa campagne électorale de 2007, puis pour l’Élysée. Aucune d’entre elles n’avait été facturée.
par Fabrice Arfi et Yann Philippin
Journal — Justice
Ce double condamné que Macron envoie représenter la France
À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.
par Fabrice Arfi et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias