Le Londres de l'après-guerre, entre polar social et romance antiraciste

Dans le port de Londres, accoste pour quelques jours un bateau dont les marins sont en pleine effervescence à retrouver la ville et leurs amoureuses, dans une ambiance de trafics en tous genres.

"Pool of London" de Basil Dearden © Tamasa "Pool of London" de Basil Dearden © Tamasa

Sortie DVD : Pool of London de Basil Dearden

Quel bonheur de voir repêchées d'une certaine forme d'oubli des perles inattendues de l'histoire du cinéma ! C'est le cas des films édités par Tamasa qui permettent une nouvelle lecture, ici, du cinéma britannique. Imaginez donc en 1951 que l'on parle au sein d'un polar d'un couple mixte et du racisme ambiant ! C'est extrêmement novateur et Hollywood était alors à des milliers de kilomètres de là ! Pool of London combine plusieurs récits et genres cinématographiques, sous l'apparente influence du cinéma made in US. Tout commence comme dans la comédie musicale Un jour à New York de Stanley Donen et Gene Kelly réalisé peu de temps avant en 1949, sauf que le traitement ici est résolument tourné vers le néoréalisme, avec une radiographie d'une partie de la société londonienne d'après guerre dans des décors réels. Chacun y va de ses trafics, de ses rêves amoureux inachevés avec ses marins de passage. Chacun y va de ses performances pour tenter de trouver sa place dans une société sans lendemain, comme cet acrobate s'impliquant dans un casse à l'instar du personnage analogue dans Topkapi de Jules Dassin (1964). Pool of London développe ses gammes autour d'un récit pluriel, résolument choral, autant dans ses personnages que dans les intrigues, proposant aussi des montages propres à chacun, qu'il s'agisse de la course-poursuite sur les chapeaux de roue suite au casse, de la version mélodramatique d'amours déçus de couples dramatiques ou encore de prises de vue quasi documentaires par leur approche réaliste du Londres d'après guerre. Encore un film qui traverse les décennies avec succès !

 

 

pool-of-london-dvd
Pool of London
de Basil Dearden
Avec : Bonar Colleano, Susan Shaw, Renée Asherson, Earl Cameron, Max Adrian, James Robertson Justice, John Longden, Alfie Bass, Christopher Hewett, Leslie Philips, Ian Bannen, Sam Kydd, Victor Maddern, Jack May, George Merritt, Arthur Mullard, Laurence Naismith, Mavis Villiers, John Warwick, Russell Waters
Royaume-Uni, 1951.
Durée : 82 min
Sortie en salles (France) : 15 août 1951
Sortie France du DVD : 16 octobre 2018
Format : 1,37 – Noir & Blanc
Langue : anglais - Sous-titres : français.
Éditeur : Tamasa
Bonus :
Balade avec Richard Dacre (17’)
Rencontre avec Earl Cameron (9’)
Galerie photos et affiches
Filmographie
Livret (16 pages) : le regard de Charlotte Garson

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.