Corée du Sud: a suicide nation

L'adolescente Kyung-min vient de disparaître et son entourage soupçonne un suicide. Ses camarades de classe sont en ébullition et notamment Lee Young-Hee qui se sent coupable.

"After my Death" (죄 많은 소녀, Joi manheun sonyeo) réalisé par Kim Ui-Seok © Capricci "After my Death" (죄 많은 소녀, Joi manheun sonyeo) réalisé par Kim Ui-Seok © Capricci

Sortie DVD : After my Death de Kim Ui-Seok

Derrière cette histoire, comme l'explique avec précision en bonus de cette édition DVD Juliette Morillot, spécialiste de la Corée, se trouve le lourd poids de la réalité sociale des suicides en Corée du Sud, dont le nombre est toujours extrêmement élevé. Autour du suicide d'une jeune adolescente, apparaît en filigrane toute une société extrêmement hiérarchisée au profit d'un soutien aveugle à la compétition pour l'excellence et la volonté de s'imposer comme puissance économique de premier plan sur la scène internationale. La violence sociale est d'autant plus forte que chaque personnage est isolé dans sa détresse sans qu'aucune aide psychologique ne lui soit apportée. Au contraire, face au cri d'alarme que constitue le suicide, les uns et les autres multiplient leurs violences autour du besoin d'imposer sa propre vérité sur ce qu'il s'est passé. L'indifférence aussi bien du corps enseignant, des inspecteurs de police que des parents à l'égard de la détresse de la jeune Lee Young-Hee est effroyable et accélère encore davantage le drame en cours. La fausse enquête policière tourne très vite court pour laisser place à un thriller psychologique et social, réel enjeu du film.


Le réalisateur Kim Ui-Seok pour son premier long métrage maîtrise les enjeux de la mise en scène et du récit cinématographiques pour partager son dépit profond à l'égard d'une société malade dans son fonctionnement intérieur le plus profond. Lointain cousin de Virgin suicides de Sofia Coppola qui était aussi un premier long métrage exprimant ainsi la nécessité de se confronter au deuil de l'adolescence avec le thème du suicide, After my Death est bien plus sombre et dialogue à plusieurs reprises avec le cinéma d'horreur pour exprimer le lien étroit entre la souffrance des corps et des âmes meurtries générations après générations.

 

 

after-my-death-3545020064757-0
After my Death
죄 많은 소녀, Joi manheun sonyeo
réalisé par Kim Ui-Seok
Avec : Jeon Yeo-Bin (Lee Young-Hee), Seo Young-Hwa (la mère de Kyung-min), Go Won-Hee (Han-Sol), Yoo Jae-Myung (le détective), Seo Hyun-Woo (le professeur titulaire)
Corée du Sud, 2017.
Durée : 1h48
Sortie en salles (France) : 21 novembre 2018
Sortie France du DVD : 2 avril 2019
Couleur
Langue : coréen - Sous-titres : français.
Éditeur : Capricci
Bonus :
« After My Death et la société coréenne », par Juliette Morillot, spécialiste de la Corée (15’)
Analyse du film par Olivier Lamm, journaliste à Libération (11’)

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.