5 films d’Éric Vanz de Godoy

Éric Vanz de Godoy est une personnalité forte du cinéma d’animation avec son esthétique propre, son univers singulier et sa vision surréaliste. 5 courts métrages réunis en un DVD permettent de le découvrir.

Au sujet de la sortie DVD : Au bout du conte 5 films d’Éric Vanz de Godoy

Il y a presque dix ans déjà est sorti aux éditions des Films du Paradoxe le DVD intitulé Au bout du conte réunissant 5 courts métrages d’Éric Vanz de Godoy réalisés entre 1993 et 2009. Le cinéaste réinvente les formes du conte en y mettant une pincée d’inquiétante étrangeté dans des récits muets mais bien sonore avec une bande musicale utilisant des instruments qui ont une forte personnalité, à l’instar de la guimbarde. Ses personnages filiformes aux têtes effilées de moineau ne sont pas là pour séduire par leurs traits résolument antiréalistes où se distinguent les divers matériaux composites associés sur une structure en fil de cuivre apparent. La beauté de l’univers d’Éric Vanz de Godoy se trouve aussi dans le souci de faire apparaître sans complexe les éléments qui composent ses personnages comme ses décors, partageant ainsi en toute transparence le plaisir de la transmission pour le public désireux de créer à son tour avec ses matériaux ses personnages et leurs histoires.
Les contes d’Éric Vanz de Godoy reviennent souvent de manière non innocente sur une description critique de la société de consommation autour d’une animation en papiers découpés et c’est d’ailleurs le centre du récit du plus récent et du plus long de ses courts de cette édition DVD : Eléftéria (2009 - 32’). Il semblerait ici que les personnages appartiennent à un pays du Sud que les médias de communication, notamment la télévision, viennent polluer de ses messages idéologiques vantant un monde heureux autour du culte du plaisir immédiat. Or, la traversée de la mer et la traversée du miroir feront apparaître évidemment une autre réalité très peu onirique.
Les films d’Éric Vanz de Godoy résolument sans paroles sont ouverts à diverses interprétations dans un style surréaliste assumé pour convoquer les différentes associations d’interprétation possible. Les récits ne convoquent pas moins Don Quichotte de Cervantés, le Paradis de la Bible ainsi que l'Enfer de Jérôme Bosch, référence picturale forte dans l'univers de ce cinéaste. C’est à ce titre encore que le cinéaste peut apparaître comme un conteur prônant la liberté de son artisanat pour créer un univers qui n’appartient qu’à lui où des décors sont réalisés avec soin dans le moindre de leurs détails, sensibilisant implicitement à la créativité résultant des objets que la société de consommation a mis au rebut.

 

 

71aqf8jziul-ac-sl1500
Au bout du conte
5 films d’Éric Vanz de Godoy :
1. Le Grand faucheux (1997 - 17’)
2. Eléftéria (2009 - 32’)
3. Vertiges (1993 - 8’30”)
4. Ange ! Rêve ! (2007 - 13’)
5. Quichotte (2003 - 13’)

Durée totale : 83 min
Sortie France du DVD : 23 mai 2011
Couleur
Langue : français.
Éditeur : Les Films du Paradoxe
Bonus :
Storyboard Eléftéria et Quichotte (diaporamas)
Galerie de photos (studio et décors)
« L’atelier du bout du monde » de Philippe Maréchal (making of d’Eléftéria - 13’)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.