Dieu est femme, face aux crispations du conservatisme

Petrunya, la trentaine, diplômée, en recherche d'emploi, vit chez ses parents. Souhaitant un peu de chance dans sa vie, elle plonge repêcher la croix lancée dans l'eau dans un rituel religieux jusqu'ici réservé aux hommes.

"Dieu existe : son nom est Petrunya" (Gospod postoi, imeto i' e Petrunija) réalisé par Teona Strugar Mitevska © Pyramide "Dieu existe : son nom est Petrunya" (Gospod postoi, imeto i' e Petrunija) réalisé par Teona Strugar Mitevska © Pyramide
Sortie DVD : Dieu existe : son nom est Petrunya de Teona Strugar Mitevska

Inspiré de l'histoire vraie d'une femme qui a osé prendre l'initiative de rivaliser avec des hommes et d'en sortir victorieuse dans un rituel religieux orthodoxe, le nouveau long métrage de Teona Strugar Mitevska pose avec subtilité la place des femmes dans le monde contemporain face à l'archaïsme du paternalisme machisme de l'Église et de l'État en Macédoine actuelle. De l'adaptation de ce fait-divers dont le déroulement s'étend sur moins de vingt-quatre heures, Teona Strugar Mitevska offre un film capable de saisir les problématiques universelles associées à son personnage et à ce qu'elle représente. C'est là tout l'art de la condensation du scénario qui permet au récit d'embrasser des dynamiques sociales qui dépassent leurs seuls personnages. À ce titre, le film est faussement naturaliste : cette jeune femme qui recherche un travail pourrait ressembler par sa dynamique à Rosetta des frères Dardenne sauf que les enjeux de la cinéaste sont distinctes, même si l'implication progressiste à vouloir faire bouger les lignes de la crispation sociale se rejoignent entre ces trois cinéastes. Le personnage éponyme de Petrunya est davantage travaillée à l'image comme si elle était elle-même une icône dans la continuité de la tradition picturale orthodoxe. La construction fascinante des images, fixes ou en mouvement, permet de faire d'une femme diplômée d'histoire en recherche d'emploi vivant difficilement sous le toit parental sous l'hypercontrôle de sa mère, une image divine sacrée. Petrunya est une héroïne moderne qui spontanément va remettre en cause l'identité masculine associée à Dieu par les milieux traditionalistes. Ici, les représentants de l'Église comme de l'État se retrouvent face à leurs propres contradictions dans une société macédonienne qui aspire à la démocratie et à l'application réelle sans discrimination de genre des droits universels de l'Homme.
Face à ces grands enjeux, Teona Strugar Mitevska fait porter les problématiques des femmes qui luttent contre la fin des privilèges des hommes en doublant le personnage de Petrunuya d'un alter ego en la présence de la journaliste, elle-même alter ego de la cinéaste dans sa volonté de porter la cause féministe coûte que coûte malgré toutes les difficultés qu'elle rencontre. Autour de ces différents personnages féminins, se pose aussi la question de la solidarité essentielle entre les femmes pour que soit obtenue la légitimité de l'équité sociale. Ces femmes en action s'opposent à de tristes personnages masculins qui ne sont que les marionnettes esclaves du pouvoir qu'ils incarnent et défendent aveuglément contre eux-mêmes. Le film prend dès lors les dimensions d'une fable universelle des femmes face au pouvoir paternaliste : oui, Dieu est assurément une femme, la force de Petrunya à changer les lignes toutes tracées de l'exercice du pouvoir paternaliste en est la preuve !

 

 

715ijctjcel-sl1500
Dieu existe : son nom est Petrunya
Gospod postoi, imeto i' e Petrunija
réalisé par Teona Strugar Mitevska
Avec : Zorica Nusheva (Petrunya), Labina Mitevska (Slavica, la journaliste), Stefan Vujisic (l'officier Darko), Suad Begovski (le prêtre), Simeon Moni Damevski (l'inspecteur-chef Milan), Violeta Sapkovska (Vaska, la mère de Petrunya), Petar Mircevski (Stoyan), Andrijana Kolevska (Blagica), Nikola Kumev (l'officier Vasko), Bajrush Mjaku (le procureur), Xhevdet Jashari (Boykan, le caméraman), Vladimir Tuliev (Stefan, le barman)
Macédoine, Belgique, France, Croatie, Slovénie, 2019.
Durée : 100 min
Sortie en salles (France) : 1er mai 2019
Sortie France du DVD : 3 septembre 2019
Format : 2,39 – Couleur
Langue : macédonien - Sous-titres : français.
Éditeur : Pyramide Vidéo
Bonus :
Entretien avec Teona Strugar Mitevska (22’)
Scène coupée (4’)
Le rituel de la croix (11’) : court métrage documentaire réalisé par Teona Strugar Mitevska



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.