Mickey Mouse, une construction cinématographique

Qu’est-ce qui se cache dans l’ombre de Mickey Mouse ? Ce personnage qui va bientôt fêter son centième anniversaire a pu en son temps rivaliser avec les autres stars en chair et en os d’Hollywood, cas rare dans les personnages du cinéma d’animation.
  • À propos du livre La Face cachée de Mickey Mouse de Clément Safra

Qu’est-ce qui se cache dans l’ombre de Mickey Mouse ? Ce personnage qui va bientôt fêter son centième anniversaire a pu en son temps rivaliser avec les autres stars en chair et en os d’Hollywood, cas rare dans les personnages du cinéma d’animation. Il est depuis devenu l’emblème idéologique poussée à outrance avec le marketing Disney d'un mode de consommation du divertissement à travers le développement de la sphère des produits dérivés extracinématographiques. Mais avant tout cela, Mickey est une souris anthropomorphique qui est apparue de 1928 à 1953 dans plus d’une centaine de films, dont la grande majorité dans les années 1930. Cette décennie n'a rien d'anodine : il s'agit du temps de la reconstruction, de la politique du New Deal alors que la grande crise économique du capitalisme de Wall Street avait laissé une population exsangue.

Dès lors, Mickey devient un personnage qui brave tous les dangers pour se sortir de toutes les circonstances les plus fâcheuses, à l'instar du Charlot de Charlie Chaplin (modèle incontournable pour Disney qui ne s'est jamais caché de la filiation), mais aussi de Douglas Fairbanks et Buster Keaton pour ses cascades abracadabrantes. C'est cette construction référentielle que Clément Safra met en avant dans son ouvrage avec une fascination non dissimulée pour Mickey Mouse. La « face cachée » du titre n'a donc rien de honteux puisqu'à plusieurs égards le livre est sans aucun doute un hommage au Mickey cinématographique dont la vie s'est déroulée entre 1928 à 1953. Au-delà, l'étude s'arrête, l'auteur n'explorant pas la figure du personnage fétiche de Walt Disney dans tous les produits dérivés, à la télévision, en jeux vidéos, etc.

« Depuis quelques années, jusqu'à The Simple Things (1953), son dernier cartoon classique, il avait perdu ce qui faisait son charme : moins enclin au jeu, davantage à la raison, il était maintenant respectable. Rançon de la gloire ? La souris devenue géante fut prise au piège de sa grandeur, et Mickey Mouse devint intouchable. » Telle est l'une des conclusions de l'auteur, qui bannit une autre image de Mickey. Car Clément Safra s'attache avant tout à faire connaître la construction profonde du personnage animé à travers sa filmographie, en voyageant allègrement au sein de celle-ci sans le lourd respect d'une chronologie imposée. Il s'agit pour lui de prendre l'ensemble des courts métrages afin de rendre compte d'une figure : celle de Mickey. On est alors étonné que son père spirituel, Walt Disney, soit finalement si absent du livre, dépolitisant les enjeux sociaux d'alors.

Mais c'est aussi rendre compte de la figure d'un Mickey Mouse qui n'a pas participé à la propagande de la Seconde Guerre mondiale. La démarche de Clément Safra est alors plus proche du cinéphile à l'analyse passionnée que de l'universitaire à l'exhaustivité rigoureuse. On n'apprendra pas tout sur Mickey Mouse et encore moins sur Walt Disney, mais le regard sur lui après cette lecture sera nettement plus attentive à la construction cinématographique qui se cache derrière elle. Autrement dit, Clément Sanfra vise avec son ouvrage à offrir une place légitime à Mickey Mouse dans l'histoire du cinéma. Une entreprise ambitieuse qui ne tombe jamais dans le prosélytisme aveugle, conservant une analyse audible et accessible à tout lecteur curieux d'un personnage nommé Mickey.

 

 

mickey-mouse-couv-e1473151921840
La Face cachée de Mickey Mouse
de Clément Safra

Nombre de pages : 192
Date de sortie (France) : 6 octobre 2016
Éditeur : Vendémiaire

lien vers le site de l’éditeur

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.