Voyeurisme, érotisme et vampire féminin

Une jeune femme tombe sous l'emprise d'un vampire reclus dans la crypte familiale : elle doit dès lors lui ramener des femmes pour satisfaire ses besoins en sang.

"La Fille de Dracula" de Jess Franco © Artus Films "La Fille de Dracula" de Jess Franco © Artus Films

Sortie combo DVD / Blu-ray : La Fille de Dracula de Jess Franco

Le prolifique Jess Franco utilise ici le mythe du vampire comme un chef opérateur la lumière naturelle : cela lui permet de construire son film sans pour autant participer à la construction du mythe. Une fois encore, le cinéaste est un anarchiste décomplexé à l'égard du diktat du scénario et de ses contraintes inhérentes de vraisemblance. Il fabrique artisanalement son film en prenant également une très grande distance à l'égard du vampire himself, qui se contente d'ouvrir des yeux hypnotiseurs d'un cercueil qu'il ne quitte jamais. Ici, pas de personnages principaux qui porte l'ensemble du film : ce sont plutôt plusieurs séquences, notamment des scènes de déshabillage féminin érotiques associées au voyeurisme de la vampire aux dents oblongues, qui sont la justification centrale du film. L'enjeu narratif est moindre mais la mise en scène à coups de bouts de ficelles, d'acteurs complices récurrents, de décors multi utilisés dans les films de Franco, révèle un vrai talent d'invention. Ici, Jess Franco se détache volontairement de l'esthétique gothique du vampire pour témoigner implicitement des besoins de liberté sexuelle, notamment des personnages féminins ici représentés. À cet égard, même si l'érotisme affiché est clairement à destination d'un public masculin, les personnages masculins semblent n'avoir aucune libido. Le vampire est ainsi obligé de passer par une femme moderne pour cueillir ses victimes dans le monde extérieur. Comme si le monde et ses us et coutumes avaient rapidement changé et que le monde patriarcal moribond luttait désespérément pour imposer son pouvoir absolu d'antan. Une curiosité filmique moins anodine qu'il n'y paraît pour saisir une époque en pleine mutation.

 

 

"La Fille de Dracula" de Jess Franco © Artus Films "La Fille de Dracula" de Jess Franco © Artus Films
La Fille de Dracula
de Jess Franco
Avec : Britt Nichols (Luisa Karlstein), Anne Libert (Karine), Alberto Dalbés (l'inspecteur Ptuschko), Howard Vernon (le comte Dracula), Daniel White (le comte Max Karlstein), Jesús Franco (Cyril Jefferson), Fernando Bilbao (Charlie, le reporter), Yelena Samarina (Ana Kramer), Carmen Carbonell (la baronne Karlstein), Conchita Núñez (Margot, la serveuse), Eduarda Pimenta (la première victime)
Portugal - France, 1972.
Durée : 74 min
Sortie en salles (France) : 14 décembre 1972
Sortie France du Blu-ray / DVD : 5 juin 2018
Format : 2,35 – Couleur
Langue : français.
Éditeur : Artus Films
Collection : Jess Franco
Bonus :
La main d’un assassin, par Jean-François Rauger
Diaporama d’affiches et de photos
Films-annonces de la collection Franco



 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.