Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2219 Billets

5 Éditions

Billet de blog 14 avr. 2017

Pourquoi je me prends la tête avec la personne que j’ai aimée, que j’aime…

Claire Bonnelle est médiatrice familiale depuis 2005 et cet ouvrage est humblement et sans leçon de psychologie ou de morale, la synthèse de ses dix années d’expérience. Tout lecteur trouvera écho de sa propre vie, car qui peut s’enorgueillir de n’avoir jamais connu le moindre conflit, qu’il en soit à l’origine ou non ?

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À propos du livre La Dynamique du conflit de Claire Bonnelle

Claire Bonnelle est médiatrice familiale depuis 2005 et cet ouvrage est humblement et sans leçon de psychologie ou de morale, la synthèse de ses dix années d’expérience. Tout lecteur trouvera écho de sa propre vie, car qui peut s’enorgueillir de n’avoir jamais connu le moindre conflit, qu’il en soit à l’origine ou non ? Avec des mots accessibles et se basant sur les témoignages anonymes des personnes qui ont fait un bout de chemin avec elle, les analyses de Claire Bonnelle s’avèrent éclairantes quant à ladite dynamique du conflit, qui entraîne tant de souffrances et de moments désagréables et funestes dans la vie de tout un chacun. Le conflit n’est pas présenté comme une dynamique à éviter mais plutôt un type de rapport social à affronter pour ne pas laisser dans l’individu de nouveaux traumatismes. Même si le conflit traité ici concerne pour une grande part des couples qui se séparent, il est aussi question des conflits douloureux vécus entre membres d’une même famille, que ce soit dans les rapports parents enfants, entre frères et sœurs, mais toujours avec des individus adultes. L’ouvrage de Claire Bonnelle ne prétend aucunement éviter les sources du conflit mais seulement de le prendre en considération pour savoir ce qui s’y joue. Car le conflit est aussi un cri d’alarme d’un individu qui ne se retrouve plus dans les codes policés vivement recommandés par une société hypocritement pacificatrice. Ce qui est touchant dans la démarche de Claire Bonnelle, c’est son indéracinable humanisme, malgré sa distance thérapeutique et les violences auxquelles elle est constamment confrontées. Elle n’hésite pas non plus à remettre en cause sa propre méthodologie pour enraciner sa pratique dans le cadre d’échanges complètement intégrés dans les dynamiques sociales. Claire Bonnelle partage ainsi tout à la fois sa conception et son éthique d’un métier fondamental, qui ne vise pas à sauver la société mais à permettre aux plus démunis qui se retrouvent dans l’impasse d’une douloureuse rupture avec un être anciennement aimé ou non, de retrouver quelque équilibre pour reprendre le cours de sa vie dans une eau aussi limpide que quiète.

La Dynamique du conflit. Au cœur de la pratique d’une médiatrice familiale
de Claire Bonnelle

Nombre de pages : 288
Date de sortie (France) : 18 février 2016
Éditeur : Érès
Collection : trajets

lien vers le site de l’éditeur

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire