"Cry Freedom" un film de Richard Attenborough

Au milieu des années 1970 en Afrique du Sud, le rédacteur en chef d’un journal libéral fait la connaissance de l’activiste de la lutte anti-apartheid Steve Biko qui est par la suite assassiné par la police.

"Cry Freedom" de Richard Attenborough © BQHL "Cry Freedom" de Richard Attenborough © BQHL
Sortie Blu-ray : Cry Freedom de Richard Attenborough

Richard Attenborough après avoir mis en scène la vie de Gandhi dans son film éponyme, s’implique dans la dénonciation du régime politique de l’apartheid alors que celui-ci est toujours en vigueur. Au centre de son récit se trouve la figure de Steve Biko auquel est offert un vibrant hommage comme homme de paix, une décennie à peine après son décès dans des circonstances qui ne sont toujours pas élucidées par la justice malgré les aveux des policiers responsables dans les années 1990.
Denzel Washington incarne avec une véritable aura charismatique le personnage historique emblématique de la lutte contre l’apartheid, comme il sut le faire quelques années plus tard avec son interprétation de Malcolm X de Spike Lee dans le film du même nom. Pourtant, l’acteur n’avait jusque-là que peu d’expérience dans le cinéma, notamment dans des rôles conséquents. Ici, sa figure traverse tout le film, même si le personnage principal est celui du rédacteur en chef de journal qui a écrit le livre évoquant la figure de Steve Biko et qui inspira le scénario de Cry Freedom. Pour comprendre l’apartheid, les revendications et les formes de la lutte de Steve Biko, le scénario aurait gagné à offrir plus de place à ce personnage mais a préféré s’étendre dans une seconde partie dans un récit à suspens avec l’évasion clandestine du journaliste, s’exilant de son pays. Cela permet évidemment de saisir la situation d’occupation belliciste qu’impose le gouvernement des Afrikaneers et de préparer un monde de réconciliation post apartheid avec une figure positive et héroïque d’un Blanc qui s’est battu pour dénoncer l’apartheid en rendant hommage à l’une de ses figures mythiques.
La mise en scène classique de Richard Attenborough permet d’apporter plusieurs éléments socio-historiques pour offrir une audience internationale à la dénonciation de l’apartheid en Afrique du Sud. Le film est juste et devient un document historique efficace pour lancer une réflexion large sur la privation de liberté imposée à toute une part de la population au sein d’un pays à la fin du XXe siècle.

 

 

71tniyadk8l-ac-sl1464
Cry Freedom. Le Cri de la liberté
de Richard Attenborough
Avec : Kevin Kline (Donald Woods), Denzel Washington (Steve Biko), John Thaw (Jimmy Kruger, ministre de la Justice), Penelope Wilton (Wendy Woods), Josette Simon (D. Mamphela Ramphele), Wabei Siyolwe (Tenjy), John Matshikiza (Mapetla), Juanita Waterman (Ntsiki Biko), Zakes Mokae (le père Kani), Nick Tate (Richie), Evelyn Sithole et Xoliswa Sithole (les infirmières à la clinique), James Coine (le jeune garçon), Ian Richardson (le procureur)
Royaume-Uni, 1987.
Durée : 157 min
Sortie en salles (France) : 23 mars 1987
Sortie France du Blu-ray : 24 septembre 2020
Format : 2,39 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : BQHL Éditions

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.