Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2016 Billets

5 Éditions

Billet de blog 17 sept. 2017

Une histoire du cinéma made in US en 100 films

En plus de mille pages et 2 tomes, Benoît Gourisse déclare son amour pour le cinéma américain. Pour traverser cette histoire du cinéma, l’auteur a décidé de choisir ses 100 meilleurs films, de 1930 à 2000.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution des deux tomes de Un siècle de cinéma américain en 100 films de Benoît Gourisse

En plus de mille pages et 2 tomes, Benoît Gourisse déclare son amour pour le cinéma américain. Pour traverser cette histoire du cinéma, l’auteur a décidé de choisir ses 100 meilleurs films, de 1930 à 2000. Ce choix est éminemment subjectif mais complètement assumé en tant que tel. Inutile de se lamenter sur les grands absents de cette liste car l’important est davantage dans l’analyse détaillée de chacun de ces films. En effet, ces 100 titres sont autant de chemins qui s’additionnent pour voyager dans une histoire du cinéma à travers toutes ses audaces et ses révolutions. Il est intéressant de noter que ces films n’ont pas nécessairement de valeurs intrinsèques mais qu’ils constituent pour Benoît Gourisse les étapes incontournables du cinéma américain. Il ne s’agit pas là de révolutionner l’histoire du cinéma américain mais plus humblement de proposer, à l’instar d’un Martin Scorsese avec ses histoires de cinémas américain et italien, une lecture toute personnelle du cinéma à travers des analyses faisant preuve d’une remarquable distance critique. C’est ainsi une belle opportunité de se replonger dans le contexte historique de production de chacun des films ainsi que de ses spécificités qui ont fait avancer l’histoire du cinéma américain. Si plusieurs cinéastes consacrés apparaissent plusieurs fois autour de films devenus cultes, il y a également un véritable parti pris, traduisant un notable engagement personnel à mettre en avant des titres et des cinéastes « oubliés » de l’histoire officielle. Et de l’autre, l’absence de cinéastes comme John Cassavetes, Sam Peckinpah, Coppola, David Lynch, Tarantino… Sans compter l’absence intégrale du cinéma documentaire et des réalisatrices… On est loin de la liste la plus équilibrée mais c’était là un exercice à travers 100 films impossible. Il n’en reste pas moins une lecture savoureuse pour chaque cinéphile, épris au préalable du cinéma made in US des grands studios notamment.

Un siècle de cinéma américain en 100 films
Tome 1. Le règne des studios et l’âge d’or : 1930-1960
Tome 2. La Fin des codes, le réalisme… puis la nostalgie : 1960-2000

de Benoît Gourisse

Nombre de pages : 620 pages (tome 1) 470 pages (tome 2)
Date de sortie (France) : 9 mars 2017
Éditeur : Lett Motiv

lien vers le site de l’éditeur

 Films étudiés dans le tome 1

  • À l’Ouest rien de nouveau (1930), Lewis Milestone
  • King Kong (1933), Ernest B. Schoedsack & Merian C. Cooper
  • Capitaine Blood (1935), Michael Curtiz
  • Les Temps modernes (1936), Charles Chaplin
  • La Charge de la brigade légère (1936) Michael Curtiz
  • Capitaines courageux (1937), Victor Fleming
  • Vous ne l’emporterez pas avec vous (1938), Frank Capra
  • Le Grand Passage (1940), King Vidor
  • Les Raisins de la colère (1940), John Ford
  • Fantasia (1940) Walt Disney
  • Indiscrétions (1940), George Cukor
  • Citizen Kane (1941), Orson Welles
  • Chasse à l’homme (1941), Fritz Lang
  • 49e parallèle (1941), Michael Powell
  • La Charge fantastique (1941), Raoul Walsh
  • Assurance sur la mort (1944), Billy Wilder
  • Arsenic et vieilles dentelles (1944), Frank Capra
  • Aventures en Birmanie (1945), Raoul Walsh
  • Les Enchaînés (1946) Alfred Hitchcock
  • Les Tueurs (1946) Robert Siodmak
  • Les Plus belles années de notre vie (1946), William Wyler
  • La Vie est belle (1947), Frank Capra
  • Le Trésor de la Sierra Madre (1948), John Huston
  • Chaînes conjugales (1949), Joseph L. Mankiewicz
  • Noblesse oblige (1949), Robert Hamer
  • Quand la ville dort (1950), John Huston
  • Boulevard du crépuscule (1950), Billy Wilder
  • Ève (1950), Joseph L. Mankiewicz
  • L’Inconnu du Nord-Express (1951) Alfred Hitchcock
  • Sous le plus grand chapiteau du monde (1952), Cecil B. DeMille
  • L’Affaire Cicéron (1952), Joseph L. Mankiewicz
  • Chantons sous la pluie (1952), Stanley Donen
  • Scaramouche (1952), George Sidney
  • L’Homme tranquille (1952), John Ford
  • La Captive aux yeux clairs (1952), Howard Hawks
  • Vacances romaines (1953), William Wyler
  • Le Jardin du diable (1954), Henry Hathaway
  • Fenêtre sur cour (1954), Alfred Hitchcock
  • Vera Cruz (1954), Robert Aldrich
  • Un homme est passé (1955), John Sturges
  • Les Contrebandiers de Moonfleet (1955), Fritz Lang
  • La Prisonnière du désert (1956), John Ford
  • Planète interdite (1956), Fred Mac Leod Wilcox
  • La Dernière Chasse (1956), Richard Brooks
  • Attaque ! (1956), Robert Aldrich
  • La Femme modèle (1957), Vincente Minnelli
  • Douze hommes en colère (1957), Sidney Lumet
  • Les Sentiers de la gloire (1957), Stanley Kubrick
  • Le Pont de la rivière Kwaï (1957), David Lean
  • Sueurs froides (1958), Alfred Hitchcock
  • Les Vikings (1958), Richard Fleischer
  • Le Trésor du pendu (1958), John Sturges
  • Rio Bravo (1959), Howard Hawks
  • Certains l’aiment chaud (1959), Billy Wilder
  • L’Homme aux colts d’or (1959), Edward Dmytryck
  • La Mort aux trousses (1959), Alfred Hitchcock
  • Autopsie d’un meurtre (1959), Otto Preminger

 Films étudiés dans le tome 2

  • Ben-Hur (1959), William Wyler
  • Le Vent de la plaine (1960), John Huston
  • Elmer Gantry le charlatan (1960), Richard Brooks
  • La Garçonnière (1960), Billy Wilder
  • Psychose (1960), Alfred Hitchcock
  • Alamo (1960), John Wayne
  • Jugement à Nuremberg (1961), Stanley Kramer
  • L’Homme qui tua Liberty Valance (1962), John Ford
  • Hatari ! (1962), Howard Hawks
  • Les Innocents (1962), Jack Clayton
  • Miracle en Alabama (1962), Arthur Penn
  • Les Maraudeurs attaquent (1962), Samuel. Fuller
  • Lawrence d’Arabie (1962), David Lean
  • Shock Corridor (1963), Samuel Fuller
  • America America (1963), Elia Kazan
  • La Colline des hommes perdus (1965), Sidney Lumet
  • Les Professionnels (1966), Richard Brooks
  • La Canonnière du Yang-Tsé (1966), Robert Wise
  • Les Douze Salopards (1967), Robert Aldrich
  • Patton (1970), Franklin J. Schaffner
  • La Vie privée de Sherlock Holmes (1970), Billy Wilder
  • Johnny s’en va-t-en guerre (1971), Dalton Trumbo
  • Le Convoi sauvage (1971), Richard Sarafian
  • Délivrance (1972), John Boorman
  • L’Arnaque (1973), George Roy Hill
  • L’Exorciste (1973), William Friedkin
  • Barry Lyndon (1975), Stanley Kubrick
  • Star Wars (épisodes IV, V et VI) (1977-83, George Lucas, I. Kershner, R. Marquand
  • Rencontres du troisième type (1977), Steven Spielberg
  • Voyage au bout de l’enfer (1978), Michael Cimino
  • Alien (1979), Ridley Scott
  • Au-delà de la gloire (1980), Samuel Fuller
  • Les Aventuriers de l’arche perdue (1981), Steven Spielberg
  • Blade Runner (1982), Ridley Scott
  • Le Verdict (1982), Sidney Lumet
  • L’Étoffe des héros (1983), Philip Kaufman
  • Amadeus (1984), Milos Forman
  • Police fédérale los Angeles (1985), William Friedkin
  • La Veuve noire (1987), Bob Rafelson
  • Casino (1995), Martin Scorcese
  • The Big Lebowski (1998), Joel & Ethan Coen
  • Il faut sauver le soldat Ryan (1998), Steven Spielberg
  • The Barber (2001), Joel & Ethan Coen

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Genre
À l’École polytechnique de Montréal, un « attentat antiféministe »
Le 6 décembre 1989, un homme armé d’une carabine semi-automatique entre dans les locaux de l’École polytechnique de Montréal et tue 14 étudiantes. Considéré comme le premier meurtre antiféministe de masse, « Poly » a bouleversé les Québécois et les Québécoises, et marqué un tournant dans l’histoire du pays.
par Aurélie Lanctôt (La Déferlante)
Journal — Éducation
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.