« Bigger than Us » un film documentaire de Flore Vasseur

L’activiste Melati Wijsen qui a commencé depuis ses 12 ans à combattre la pollution plastique chez elle en Indonésie, est invitée par une réalisatrice française à parcourir le monde et rencontrer d’autres jeunes de son âge qui construisent chacun dans leurs implications personnelles un monde et une société plus responsables.

"Bigger than Us" de Flore Vasseur © Jour2Fête "Bigger than Us" de Flore Vasseur © Jour2Fête
Sortie nationale (France) du 22 septembre 2021 : Bigger than Us de Flore Vasseur

Dans la lignée de Solutions locales pour un désordre global (2010, Coline Serreau) qui a généré tant de documentaires écologiques mondialisés, Bigger than us reprend un scénario consistant à faire le tour du monde des bonnes initiatives citoyennes pour combattre un monde en crise du point de vue écologique et social. L’originalité ici est de mettre en valeur une jeune génération de porteurs de projets qui ont débuté alors qu’ils avaient moins de 20 ans et ne disposaient pas de moyens financiers. Et pour aller à la rencontre de ces personnes, la réalisatrice, entrepreneure et romancière Flore Vasseur a réussi à convaincre Melati Wijsen de jouer les activistes globe-trotter, fil rouge de toutes ces personnalités fascinantes à travers le monde. La jeune femme se prête au jeu avec humilité, avec la conviction de pouvoir ainsi avec ce film tenter de convaincre les plus jeunes générations de par le monde.

Flore Vasseur avec l’appui de Marion Cotillard en coproduction, a pu bénéficier de moyens mais surtout d’une équipe technique talentueuse à l’instar du chef opérateur Christophe Offenstein (Ne le dis à personne, Valley of Love…). Les images sont toujours filmées avec une grande précision dans les mouvements et les cadrages, usant de multiples mouvements aériens réalisés avec des drones pour représenter à la fois l’immensité de la tâche lorsqu’est présentée la plus grande décharge à ciel ouverte au monde comme les différents espaces d’action des activités à travers le monde.

Les portraits sont réalisés avec soin, pudeur et un véritable respect pour la parole échangée. On sent ainsi la volonté de toucher le public pour encourager les initiatives citoyennes et relever ainsi le défi de l’accueil des migrants fuyant leur pays d’origine devenu une menace pour leur propre intégrité physique, la misogynie imposant la culture du viol comme tradition ancestrale, l’exploitation des gaz de schistes au mépris de la santé de la population environnante, la violence endémique dans les favelas, les ressources alimentaires restreintes avec le réchauffement climatique, le défaut de scolarisation, la pollution plastique…

Bigger than us traverse ainsi l’Indonésie, le Liban, la Grèce, l’Ouganda, le Brésil, les USA et le Malawi pour rendre hommage à la jeunesse qui se montre plus responsable avec des moyens plus modestes que les personnalités médiatiques au pouvoir à la tête du gouvernement du monde.

Le film pèche par son traitement superficiel des réalités sociales rencontrées, dans le but certes de mettre en valeur des personnalités, mais en niant leur enracinement social. La forme de la mise en scène est également peu inventive tout comme le principe de faire un voyage à travers le monde pour démontrer la connexion que permet l’ère de la mondialisation et des transports aériens. Tout ceci ne remet pas en cause la pertinence du propos et la mise en valeur de ces 7 jeunes personnalités fascinantes et inspirantes. Côté sensibilisation, il ne reste plus qu’à espérer que le film puisse toucher le public adolescent et leur inspirer une vision personnelle sur leur environnement local puis global.

 

 

jour2fete-bigger-than-us-affiche-2470
Bigger than Us
de Flore Vasseur
Documentaire
96 minutes. France, 2021.
Couleur
Langue originale : anglais

Avec les interventions de : Xiuhtezcatl Martinez, Mary Finn, Melati Wijsen, Mohamad Al Jounde, Memory Banda, Rene Silva, Winnie Tushabe
Scénario : Flore Vasseur, Melati Wijsen
Images : Christophe Offenstein
Montage : Aurélie Jourdan
1re assistante réalisatrice : Dorothée Martin
2e assistante réalisatrice : Anouk Aflalo Dore
Musique : Rémi Boubal
Son : Jean-Luc Audy
Production déléguée : Denis Carot (Elzévir Films), Flore Vasseur (Big Mother Productions)
Coproduction : Marion Cotillard (All you need is prod)
Producteur-rice associé-e-s : Marie Masmonteil, Ludovic Dardenay 
Distributeur (France) : Jour2Fête
Attachée de presse : Florence Narozny

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.