Le temps d’apprendre ou la fin du monopole de l’institution scolaire

Tout a commencé lorsque Clara Bellar, actrice et réalisatrice, en France comme aux États-Unis, a eu un premier enfant : la scolarité mise en question, elle est partie mener son enquête sur la réalité pratique des parents qui ont décidé de ne pas scolariser leur enfant. De cette interrogation est née un film, un DVD et puis un livre.

Éditions du livre et du DVD : Être et devenir de Clara Bellar

Revenons sur ce qui est devenu sur ce long terme, longuement mais durablement un véritablement phénomène de société ou comment des parents commencent à s’impliquer toujours davantage dans la place de chacun des membres de leur famille en laissant la place la plus adéquate à leurs enfants. Ce serait donc là une évolution naturelle vers un goût profond pour l’expérience de la démocratie où chaque individu est considéré à part entière dans sa singularité dans un espace social, fût-il microsocial comme dans un cercle familial. Si l’institution scolaire n’a cessé d’être remise en question depuis plus d’un siècle avec les travaux pratiques et les réflexions théoriques de pédagogues comme Montessori, Freinet, Steiner, etc., c’est que l’humanité a tellement multiplié les génocides durant tout un siècle que le prétendu message humaniste du vivre ensemble et de la découverte émerveillée du monde environnant ne semblaient guère être des réussites d’accompagnement dans les programmes scolaires. Il faut ajouter que depuis les dernières décennies, en France comme dans le monde entier, les notions de service public comme d’État-Providence sont devenus les ennemis voués aux gémonies du sacro-saint triomphant modèle néolibéral. Il en découle beaucoup de souffrance à l’école, du côté des élèves comme du corps enseignant, faute de moyens économiques et humains pour faire vivre une organisation scolaire digne de ce nom, des classes rurales qui ferment, une surcharge du nombre des élèves dans les classes, un discrédit méprisant de la part des élites politiques et médiatiques à l’égard du monde de l’éducation… Il est donc naturel que des parents sensibles au rapport au monde des êtres qu’ils chérissent le plus au monde s’inquiètent quant à la réalité de la prétendue bienveillance de l’institution scolaire. Si l’épanouissement des individus passent par une relation totale avec leur environnement immédiat, cet enthousiasme ne peut plus s’arrêter devant la prise en charge mécanique et automatique de l’enfance par des groupes constitués. L’aventure de l’expérience de la parentalité s’épanouit dès lors à tel point que la conscience de l’enfance permet de découvrir des rythmes et une sensibilité propres à chacun. Il en résulte ainsi par exemple cette évidence que l’apprentissage de l’enfant n’est pas le monopole de l’institution scolaire. C’est là un retour de confiance en soi du côté des parents qu’oser s’affirmer en dehors de la prise en charge du milieu scolaire. C’est ce contexte qu’a su très bien saisir avec une grande sincérité et sans didactisme l’enquête de Clara Bellar soucieuse dans sa démarche de comprendre une pratique sur laquelle repose encore de nombreux a prioris. On ne s’étonnera pas qu’un tel propos reste marginal et que le film a dû être tourné et produit de manière indépendante, de même quant à sa diffusion en salles et son édition en livre. Le film est devenu un véritable phénomène de société en devenant dans les salles aussi un prétexte à lancer de longs échanges citoyens sur le thème de l’apprentissage des enfants et de la scolarité. Le film est ainsi resté plusieurs mois à l’affiche du cinéma le Saint-André-des-Arts à Paris (s'y trouvant encore au moment de la rédaction de cet article) et continue presque quatre ans après ses premières projections à être programmé en salles. La réalisatrice Clara Bellar a vécu une telle riche expérience durant la diffusion de son film qu’elle en a nourri une nouvelle réflexion dont l’ouvrage est l’actuel témoignage.

 

 

etre-et-devenir-pochette-dvd
Être et devenir
Being and Becoming
de Clara Bellar
France, Royaume-Uni, USA, Allemagne – 2014.
Durée : 99 min
Sortie en salles (France) : 28 mai 2014
Sortie France du DVD : 28 mai 2015
Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : allemand, anglais, français, portugais, espagnol.
Éditeur : Éditions l’Instant Présent
Bonus :
Scènes supplémentaires et rencontres au Saint-André-des-Arts à Paris (35 min)

 

 

 

etre-et-devenir-livre
Être et devenir. Faire confiance à l’apprentissage naturel des enfants
Being and Becoming

de Clara Bellar

Nombre de pages : 277
Date de sortie (France) : 13 mai 2017
Éditeur : Éditions l’Instant Présent

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.