Chant crépusculaire de la virilité

Ancien vétéran de la guerre de Corée reconverti en fleuriste, Eearl Stone a passé toute sa vie sur les routes, négligeant son épouse et sa fille. Sans le sous à plus de 80 ans, il accepte de servir de «mule» pour le cartel de drogue de Sinaloa.

"La Mule" de Clint Eastwood © Warner Bros. "La Mule" de Clint Eastwood © Warner Bros.

Sortie DVD : La Mule de Clint Eastwood

Ce film signe le retour de Clint Eastwood devant la caméra dans un film qu'il réalise, une décennie après Gran Torino (2008). Il prend ainsi de la distance avec le sujet nauséeux du nouvel héroïsme promilitaire de ses derniers films (Le 15h17 pour Paris et American Sniper) et revient à sa vision plus humaniste d'une destinée individuelle. Il utilise encore une fois son corps comme sujet central du film autour de la vieillesse : il n'hésite pas pour cela à se tourner en dérision face à un monde qui évolue plus rapidement que lui. Cela n'empêche pas de poser la question de la responsabilité, quel que soit l'âge de l'individu, et il trouve un sujet parfait dans l'adaptation de ce fait divers relaté dans le New York Times Magazine.
Tous les thèmes chers à la filmographie de Clint Eastwood se retrouvent concentrés ici avec humilité et efficacité en s'insérant dans un classicisme de récit pleinement assumé. Ainsi, le mélodrame flirte avec l'enquête policière grâce à l'alter ego que s'est trouvé Eastwood en la personne de Bradley Cooper, ce dernier étant devenu aussi entre temps après son interprétation dans American Sniper, réalisateur avec son premier long métrage multirécompensé A Star Is Born qu'aurait dû réaliser Eastwood. La Mule est en effet l'opportunité de souligner la transmission d'une génération à une autre, en désamorçant le racisme de l'Amérique profonde. Eastwood aime ici à suivre l'estime et le respect que son personnage arrive à faire naître auprès des Mexicains, même lorsque ceux-ci jouent les gros durs aux ordres de leur chef mafieux. Par-là même, Eastwood interroge avec subtilité et une malicieuse ironie la représentation de la virilité selon les générations et les cultures, en écho direct avec le personnage qu'il incarne depuis plusieurs décennies à l'écran.

 

 

 

la-mule-dvd
La Mule
The Mule
de Clint Eastwood
Avec : Clint Eastwood (Earl Stone, la mule), Bradley Cooper (Colin Bates, agent de la DEA), Laurence Fishburne (Carl, agent spécial de la DEA), Michael Peña (agent Trevino), Dianne Wiest (Mary, ex-femme d'Earl Stone), Andy García (Laton, chef du cartel), Clifton Collins Jr. (Gustavo), Alison Eastwood (Iris, fille d'Earl Stone), Jill Flint (Pam), Ignacio Serricchio (Julio, membre du cartel qui supervise Earl Stone), Taissa Farmiga (Ginny, petite-fille d'Earl Stone), Noel Gugliemi (Bald Rob), Manny Montana (Axl), Robert LaSardo (Emilio), Katie Gill (Sarah), Loren Dean (agent Brown), Victor Rasuk (Rico), Eugene Cordero (Luis Rocha), Joe Knezevich (Dave)
USA, 2019.
Durée : 111 min
Sortie en salles (France) : 23 janvier 2019
Sortie France du DVD : 5 juin 2019
Format : 2,40 – Couleur
Langues : anglais, français, italien - Sous-titres : français, néerlandais, grec.
Éditeur : Warner Bros.
Bonus :
« Nobody Runs Forever » : making of
Clip : « Don’t Let the Old Man In » de Toby Keith

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.