Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2219 Billets

5 Éditions

Billet de blog 19 août 2018

34es Rencontres de Gindou Cinéma : "Le Grand bal" de Lætitia Carton

Il était une fois un bal en pleine campagne réunissant durant une semaine 2000 personnes parmi toute l'Europe sur des planches pour s'initier à la danse trad et entrer dans la ronde du plaisir d'être ensemble.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Le Grand bal" de Lætitia Carton © Pyramide

Si Le Grand bal commence comme La Vie moderne de Raymond Depardon avec un long travelling enchanteur à travers la lumière naturelle d'une route de campagne au petit matin, ce n'est pas pour raconter la mort du monde paysan, bien au contraire. La danse trad qui retrouve un véritable essor partout en France auprès des diverses générations, est le fruit des racines des danses paysannes passées, un patrimoine culturel qui a humblement traversé l'histoire officielle de la perversion des individus épris de pouvoir pour maintenir le plaisir de la rencontre conviviale autour de la danse. Filmé le temps de l'été de 2016 à Gennetines dans l'Allier lors des Grands Bals de l'Europe, le film de Lætitia Carton se concentre sur cet événement pour capter avec une sensibilité et une grâce infinie la magie ineffable de ces rencontres humaines, petit paradis où les tensions sociales s'évanouissent totalement pour ne laisser en scène que des corps de tout âge et sexes confondus dans l'étreinte harmonieuse d'une danse. Si les festivals sont de nos jours un moment de convivialité retrouvée créant une éphémère communautaire bienveillante à l'égard de chacun de ses membres, la danse permet de renouer avec la présence physique de l'autre, rappelant le besoin fondamental de tout individu d'être touché, enlacé en mouvement comme dans les premiers temps de sa vie. Lætitia Carton, réalisatrice du magnifique J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd, poursuit sa description d'un monde à partir d'une approche éminemment sensorielle, avec cette confiance dans la capacité de la poésie cinématographique pour tenter d'approcher les énergies ineffables qui animent tous ces danseurs sur les planches durant des heures jusqu'aux aurores pour certains d'entre eux. Lætitia Carton filme un monde où la sociabilité renaît à partir de cette bienheureuse sensation de faire unité notamment dans des danses circasiennes qui relient les uns aux autres au rythme d'un battement de cœur. Cela n'empêche pas de faire le point le jour lors de quelques témoignages enregistrés et saisir quelques dysfonctionnements relationnels. Car la société est ici en question et se réinterroge dans son corps qui réoccupe son espace légitime dans son rapport à l'autre. On se pâme et on se laisse au lâcher-prise de l'ivresse de la danse au fil des images où l'on voit poindre sans mots dire la naissance de l'amour.

Le Grand bal
de Lætitia Carton

Documentaire
99 minutes. France, 2018.
Couleur
Scénario : Lætitia Carton
Images : Karine Aulnette, Prisca Bourgoin, Lætitia Carton, Laurent Coltelloni
Montage : Rodolphe Molla
Montage son : Virgile Van Ginneken
Mixage : Joël Rangon
Son : Nicolas Joly, François Waledisch
Production : Jean-Marie Gigon (SaNoSi Productions)
Distributeur (France) : Pyramide

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal — Climat
Face à la sécheresse, organiser collectivement la solidarité
La sécheresse est en train de dévaster l’Inde et le Pakistan. Ce type d’épisode, de plus en plus fréquent, ne se limite plus aux pays en voie de développement. En France, une vingtaine de départements font déjà l’objet de mesures de restriction d’eau.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Asie
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public