Excentricité métaphysico-sexuelle cinéphilique

Le second coffret vidéo regroupant les courts-métrages de l’irrévérencieux cinéaste Bertrand Mandico est à la croisée entre David Lynch, Jean Cocteau, David Cronenberg et Jean Rollin, sans oublier Guy Maddin.

"Notre Dame des Hormones" de Bertrand Mandico © Malavida "Notre Dame des Hormones" de Bertrand Mandico © Malavida
Sortie du coffret Blu-ray / DVD : Mandico Box 2 de Bertrand Mandico

Trois ans après la première édition en DVD et Blu-ray des films de Bertrand Mandico et après la sortie en salles de son premier long métrage Les Garçons sauvages (2017), les éditions Malavida poursuivent leur exploration du cinéaste français adepte des voyages les plus étranges en terre cinématographique. Les réalisateurs de long métrage ont aussi commencé petits mais non moins ambitieux ! Le format du court métrage, en raison de sa production plus modeste qu’un long, permet une expérimentation beaucoup plus libre que le long et à cet égard Bertrand Mandico, soutenu indéfectiblement par son producteur Emmanuel Chaumet d’ECCE Film et par son actrice muse Elina Löwensohn, se révèle d’une effervescence d’inventions extraordinaire. Horreur, sexualité, mythes revisités des genres cinématographiques, destinées féminines sont tour à tour convoqués au fil de ces différents films réalisés sans interruption chaque année.

Il participe chez ce cinéaste d’un véritable plaisir de tourner et d’inventer-expérimenter sans cesse de nouvelles propositions de récits dans des histoires courtes plongeant toujours plus dans un surréalisme horrifico-sexuel que n’aurait pas renié les auteurs du Chien andalou ! La poésie évocatrice de Bertrand Mandico puise aussi bien ses sources dans le cinéma de Jean Epstein et Jean Cocteau mâtiné de celui de Jean Rollin, que le sens de l’horreur psychologique et métaphysique s’imprègne des sensibilités et préoccupations de David Cronenberg et de David Lynch, pour reprendre la trilogie des Jean et le dyptique des David !

La catégorie de l’étrange n’est qu’une petite porte d’entrée de ce cinéaste qui ramène toujours à l’incarnation organique ses préoccupations métaphysico-sexuelles dont les destinées sont portées par des femmes et en particulier par l’actrice fétiche du cinéaste Elina Löwensohn qui se retrouve dans la quasi-totalité de ses films. Avec une économie assumée de moyens renvoyant les films de série B et Z au rang d’inventions visuelles méconnues, Bertrand Mandico trace à sa manière un nouveau sillon décomplexé du cinéma français.

 

 

mandico-box-2-combo-blu-ray-dvd
Mandico Box 2 : Hormona et Vanités
Hormona :
- Notre Dame des hormones
(2015)
- Prehistoric Cabaret
(2013)
- Y a-t-il une vierge encore vivante ?
(2015)

Vanités :
- Depressive Cop
(2016)
- Souvenir d’un montreur de seins
(2014)
- Féminisme, rafale et politique
(2016)
- l’Île aux robes
- Petite fille timide
- Apprivoisé
(2017)
Avec : Elina Löwensohn
France – 2013-2017.
Sortie France du coffret Blu-ray / DVD : 11 février 2020
Couleur et Noir & Blanc
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : Malavida Films


Bonus :
un livret (12 pages) avec :

  • textes inédits de Pacôme Thiellement
  • Blutch
  • notes
  • 126 recommandations pour être un cinéaste incohérent (mais sincère)
  • filmographies

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.