Un accouchement dans la douleur : Jean Eustache en tournages

Avant de devenir réalisateur pour le cinéma et la télévision, coscénariste fidèle de Claude Miller, Bernard Stora, Anne Le Ny, Luc Béraud a commencé ses premières expériences de cinéma en tant qu’assistant de Jean Eustache sur les tournages homériques de "La Maman et la putain" et "Mes petites amoureuses". Cet ouvrage en est le making of littéraire.

À propos du livre Au travail avec Eustache de Luc Béraud

Luc Béraud a été un témoin privilégié de Jean Eustache, cet artiste maudit du cinéma français, enfant tardif de la Nouvelle Vague mais non moins précoce par la fascinante perspicacité de sa mise en scène. Tout commence avec un voyage dans le temps pour Luc Béraud à l’instar de l’autobiographique Mes petites amoureuses. Sauf que les premières expériences cinématographiques ne sont pas présentées ici pour comprendre ce que Luc Béraud sera plus tard : au contraire celui-ci se met entre parenthèse et dédie entièrement son ouvrage à un cinéaste qui a traversé une décennie de cinéma comme une comète, brûlant de la rage d’une expérience de vie houleuse qui ne peut trouver espérer un potentiel apaisement que dans une révélation sur pellicule. Le point de vue est pleinement celui de Luc Béraud sur le tournage des deux longs métrages de Jean Eustache, construit avec l’appui des autres témoins de cette époque. La succession des informations est précise, digne d’un historien du cinéma soucieux de transmettre sans passion mais avec le maximum d’éléments objectifs le contexte de la créativité cinématographique. Il y a dans l’écriture de Luc Béraud un tel sens subtil de la dramaturgie implicite qu’il est aisé de se laisser prendre à dévorer de curiosité un chapitre après l’autre avec ce suspens incroyable de savoir comment lesdits tournages vont pouvoir arriver à leur fin. Le récit se veut pleinement explicatif et ainsi le moindre jargon de la profession et autres manières de faire sont expliqués patiemment et avec précision, rendant accessible un monde tenu à distance : celui des auteurs, ces enfants gâtés du cinéma français, c’est peu dire quand on voit le portrait que réalise incidemment Luc Béraud de Jean Eustache. S’il ne cache pas les souffrances, les passions excessives, l’irresponsabilité puérile dudit auteur à l’œuvre, c’est aussi dans une saine volonté de témoigner qu’une grande œuvre est un accouchement douloureux. Cette petite fenêtre, loin du classique et insipide making of promotionnel que l’on peut trouver sur les éditions vidéo des films des grosses productions où tout le monde trouve tout le monde génial, qu’un tournage est une bonne partie de rigolade entre personnes responsables… cette petit fenêtre donc, que Luc Béraud ouvre sur le tournage de films dont il a eu l’opportunité d’y être associé, est une réflexion plus globale sur l’expérience du tournage comme hors champ fondamental pour mettre en perspective une œuvre de cinéma. Un hommage aux auteurs passionnés tout autant qu’au travail collectif des techniciens du cinéma.

 

 

au-travail-avec-eustache
Au travail avec Eustache (making of)
de Luc Béraud

Nombre de pages : 272
Date de sortie (France) : 18 janvier 2017
Éditeur : Institut Lumière / Actes Sud

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.