Les Œillades 2018 : "Dilili à Paris" de Michel Ocelot

Pour sa 22e édition, le festival du film francophone Les Œillades qui se déroule à Albi du 20 au 25 novembre 2018, avait programmé le nouveau film de Michel Ocelot "Dilili à Paris". Une nouvelle opportunité de remettre en lumières un film et un cinéaste d'une profonde actualité.

"Dilili à Paris" de Michel Ocelot © DR "Dilili à Paris" de Michel Ocelot © DR

Orel, jeune livreur dans le Paris de la Belle Époque, rencontre Dilili, une jeune kanake curieuse de découvrir la société parisienne. Pendant ce temps, les Mâles Maîtres kidnappent des fillettes. Orel et Dilili aidés de nombreuses personnalités du monde artistique de l'époque vont mener leur enquête.

Michel Ocelot, le « père » fondateur de la renaissance fulgurante du cinéma d'animation en France avec son Kirikou et la sorcière (1998) signe une nouvelle aventure trépidante vingt ans après son premier long métrage dans le Paris du début du XXe siècle, avant les massacres de la Première Guerre mondiale. Toujours dans sa volonté réaliste de révéler les beautés du monde en dénonçant le racisme et toute forme d'intolérance de chaque époque, il plonge au cœur du Paris de l'Art Nouveau peuplé d'une faune extraordinaire d'artistes et d'inventeurs géniaux. Pour ce faire, Michel Ocelot poursuit humblement sa conception artisanale de l'animation en allant glaner ici et là dans le Paris contemporain avec son appareil photographique, l'époque qu'il veut reconstituer. Le décor de son récit est ainsi constitué de ces prises de vue réelles fixe sur lesquelles sont animées des personnages dessinés en trois dimensions. Il en découle un savant mélange entre récit de fiction et documentaire précis d'une époque, dans la philosophie d'élaboration des récits présentée dans les Contes de la nuit : des informations précises sur des situations historiques, des décors, une architecture, des costumes et une grande liberté à lancer une fiction. Le mystère de la trame policière est un savant entrecroisement entre la fascination pour la science de Jules Verne et les mystères abracadabrant d'une sombre organisation criminelle tout droit issue de l'esprit de Louis Feuillade et de son Fantomas.
Ses choix de mise en scène renouent avec cette période particulière d'effervescence créatrice où tant de talents passés à la postérité se retrouvent en un espace réduit à Paris ! La succession de toutes ces éminentes personnalités historiques est traitée sous la forme d'un hommage sincère et profond dans un souci d'introduire le jeune public à cette histoire plus positive que celle qui fait se succéder les périodes de guerre. Le film porte en lui-même cette véritable force pédagogique propre à Michel Ocelot qui a réussi à s'extraire du sillon trop longtemps tracé de Kirikou pour annoncer avec une grande liberté, une cinéma d'animation respectueux du spectateur, qui ne le contraint pas à s'extasier le regard benet par un récit spectaculaire au scénario vide de sens. Ici, il est question de l'émancipation féminine à une époque qui fut effectivement charnière avec le mouvement des Suffragettes et de différentes intellectuelles s'imposant aussi bien sur la scène médiatique politique qu'artistique, pour défendre les droits de la moitié des citoyens non masculins. Un humble et toujours toujours témoignage humaniste propre à Michel Ocelot !

 

 

Dilili à Paris
de Michel Ocelot

Fiction
95 minutes. France – Allemagne - Belgique, 2018.
Couleur
Langue originale : français

Avec les voix de Prunelle Charles-Ambron (Dilili), Enzo Ratsito (Orel), Natalie Dessay (Emma Calvé)
Scénario, scénarimage, modèles, image, réalisation : Michel OCELOT
Produit par : Christophe ROSSIGNON et Philip BOËFFARD
Musique originale : Gabriel YARED
Producteurs associés :
Ėve FRANÇOIS-MACHUEL et Pierre GUYARD Productrice exécutive : Ėve FRANÇOIS-MACHUEL
Coproducteurs : Michel OCELOT, Patrick QUINET, Philippe SONRIER, Rodolphe CHABRIER, Stéphane CÉLÉRIER, Valérie GARCIA, Vincent MARAVAL, Brahim CHIOUA, Olivier PÈRE, Rémi BURAH, Sonja EWERS, Reik MÖLLER, Arlette ZYLBERBERG, Philippe LOGIE

1ers assistants réalisation : Jean-Claude CHARLES et Éric SERRE
Supervision de l’animation : Gilles CORTELLA
Superviseur général : Malek TOUZANI
Supervision du son : Séverin FAVRIAU et Stéphane THIEBAUT
Distribution des rôles : David BERTRAND
Montage image : Patrick DUCRUET
Direction de post-production : Julien AZOULAY
Une coproduction : France – Belgique – Allemagne entre NORD-OUEST FILMS, STUDIO O, ARTE FRANCE CINEMA, MARS FILMS, WILD BUNCH, ARTEMIS PRODUCTIONS, SENATOR FILM PRODUKTION, MAC GUFF Avec la participation de OCS, ARTE FRANCE, ARTE/WDR
Avec le soutien de : EURIMAGES CENTRE NATIONAL DU CINÉMA ET DE L’IMAGE ANIMÉE
Distribution salles France : MARS FILMS
Ventes internationales : WILD BUNCH

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.