Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2011 Billets

5 Éditions

Billet de blog 24 janv. 2020

Entretien avec Michaël Loeb à propos de l’initiative médicale Docariv

Pour faire face à l’affluence des personnes qui ne peuvent plus être immédiatement prises en charge dans les services d’urgence en milieu hospitalier, des médecins et professionnels de la santé se sont réunis pour proposer leurs services à domicile à Lyon et dans sa métropole sous la structure appelée Docariv.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cédric Lépine : Qui êtes-vous professionnellement et quelles sont vos responsabilités en tant que coordinateur au sein de Docariv ?

Michaël Loeb : Médecin anesthésiste-réanimateur, j’ai travaillé des années dans des services de réanimation, au bloc opératoire, dans des services d’urgence et au SAMU. Médecin coordinateur de Docariv, je suis le responsable médical de la structure, responsable du recrutement des médecins et des relations avec les institutions (Ordre des Médecins, Agence Régionale de Santé, municipalités...). 

Cédric Lépine : Dans quel contexte a été créé Docariv à Lyon, avec qui et avec quels objectifs ?

Michaël Loeb : Devant la problématique majeure et croissante d’engorgement des services d’urgence, nous avons décidé avec plusieurs amis médecins (urgentistes, anesthésiste-réanimateurs, généralistes et spécialistes) de créer une structure pragmatique répondant aux besoins des patients et qui leur offrirait une alternative efficace aux services d’urgence. C’est ainsi que Docariv est né.

Docariv n’aurait pu voir le jour sans mon associée, Jessica, responsable stratégique, administrative et financière de la structure. Diplômée de l’ESCP, elle a travaillé des années au sein de la direction stratégique et financière de plusieurs groupes pharmaceutiques internationaux. Nos deux profils sont ainsi très complémentaires.

Cédric Lépine : Quelle est l’aire géographique des interventions de Docariv et comment se fait la répartition des interventions ?

Michaël Loeb : Docariv a débuté son activité il y a un peu plus d’un an. Plus de 40.000 patients ont fait appel à Docariv, qui intervient sur la Métropole de Lyon et 60 médecins participent au service, permettant une permanence de soins.

Cédric Lépine : Quelles sont les prestations proposées ?

Michaël Loeb : Docariv est une Association de Praticiens (Docariv AP) et une SAS (Docariv Santé SAS) qui prend en charge les urgences médicales non vitales, tous les jours de l’année, de 6 heures à minuit.

Docariv permet d’obtenir un médecin rapidement à domicile : le patient fait sa demande de médecin très rapidement en quelques clics sur www.docariv.fr (pas d’attente téléphonique interminable...), un médecin rappelle le patient dans l’heure pour évaluer la situation (seul service avec le SAMU à avoir une régulation médicale par un médecin et pas par une standardiste...) et lui donne un horaire de passage précis. Le médecin passe ensuite à domicile avec tout le matériel médical nécessaire. 

En cas de besoin, grâce aux partenariats noués par Docariv, le médecin peut obtenir pour le patient une imagerie médicale dans les 2 heures, une prise de sang à domicile ou l’avis de médecin spécialiste. 

Tout est fait pour éviter au patient de se rendre aux urgences. Docariv est un service complet de prise en charge médicale à domicile unique en France, ayant permis d’éviter des milliers d’hospitalisations et ayant permis des économies de santé importantes. Aucun autre service médical similaire avec ces caractéristiques n’existe en France.

La jeune génération de médecins, qui ne s’installe plus en cabinet, en raison de la lourdeur administrative et de la rigidité imposée sur le plan de l’équilibre vie professionnelle-vie privée, s’inscrit de plus en plus pour participer au service, qui leur permet une flexibilité d’exercice, ils travaillent en effet quand ils veulent, sans charge de cabinet ni de secrétariat. 

Cédric Lépine : Êtes-vous actuellement en mesure de répondre à toutes les demandes en fonction du nombre de médecins que vous êtes ?

Michaël Loeb : Nous répondons en moyenne à 80% des demandes des patients, grâce au fait que nos médecins font de leur mieux pour prendre en charge un maximum de patients. Ce chiffre varie bien sûr en fonction des périodes, des jours et de l’heure. Les périodes les plus « chargées » sont les matins et la fin de journée et le soir, ainsi que les week-ends et jours fériés. Ce sont les mêmes périodes d’affluence que dans les services d’urgences.

Le SAMU et les EHPAD adressent quotidiennement des patients à Docariv.

Cédric Lépine : Êtes-vous en contact avec d’autres initiatives similaires ailleurs en France ?

Michaël Loeb : Après ce développement très important en un an où Docariv s’est créé une place majeure dans l’offre de soins de la région lyonnaise, nous prévoyons l’ouverture dans d’autres métropoles.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Comment les Chinois ont corrompu les Kabila pour un contrat minier géant
Une société-écran, alimentée par deux sociétés d’État chinoises détentrices du plus gros contrat minier de l’histoire de la RDC, a versé au moins 30 millions de dollars à la famille et au premier cercle de l’ancien président Joseph Kabila. Sa famille a aussi obtenu en secret des parts dans l’autoroute et le barrage liés à la mine.
par Yann Philippin et Sonia Rolley (RFI)
Journal — International
Des millions volés à l’État ont financé un retrait de cash par le directeur financier de Kabila
L’entreprise congolaise Egal, qui a détourné 43 millions de dollars de fonds publics en 2013, en a reversé 3,3 millions sur un compte de la présidence de la République de RDC afin de compenser un retrait d’espèces effectué par le directeur financier du président Joseph Kabila.
par Yann Philippin
Journal — International
Russie : pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Mosquée « pro-djihad » : au Conseil d’État, le ministère de l’intérieur se débat dans ses notes blanches
Vendredi 26 novembre, le Conseil d’État a examiné le référé de la mosquée d’Allonnes (Sarthe), qui conteste sa fermeture pour six mois ordonnée par arrêté préfectoral le 25 octobre. Devant les magistrats, la valeur de feuilles volantes sans en-tête, date ni signature, a semblé s’imposer face aux arguments étayés de la défense. Compte-rendu.
par Lou Syrah

La sélection du Club

Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine