"Vierges" un film de Keren Ben Rafael

Dans une petite station balnéaire de Kiryat Yam, au nord de l’Israël, la vie semble immobilisée comme ce café sur la plage où plus personne ne vient, tenu par une femme dont la jeune fille Lana, 16 ans, rêve de partir pour Tel Aviv faire la fête.

"Vierges" de Keren Ben Rafael © Extralucid Films "Vierges" de Keren Ben Rafael © Extralucid Films
Sortie du combo Blu-ray/DVD : Vierges de Keren Ben Rafael

Cette édition combo Blu-ray/DVD proposée et confectionnée par Extralucid Films, est à nouveau une belle opportunité de se plonger dans les débuts d’un-e cinéaste. En l’occurrence, voici le premier long métrage de la réalisatrice d’À cœur battant (2020) qui, sorti en septembre 2020, réussissait à parler avec perspicacité du sentiment du confinement contraint entre deux êtres séparés et faussement réunis par des écrans interposés. Pour plonger au mieux dans l’univers de Keren Ben Rafael, trois films sont ici réunis, deux courts métrages et son premier long. Ce qui émerge avec ses courts comme ses longs, c’est le plaisir de la cinéaste à travailler avec des acteurs pour leur faire incarner des personnages totalement inédits, pris entre situations absurdes, dramatiques et comiques. Les rapports entre les genres se trouvent au centre de l’intrigue, qu’il s’agisse de la relation tragicomique mais remplie d’amour entre un père et sa fille dans L’Aurore boréale  (2013), un homme pris en flagrant délit de ne pas savoir choisir entre son ex et sa nouvelle conquête dans  I’m Your Man (2011), la fascination entre une adolescente de 16 ans et un beau séducteur dans Vierges (2018) et la relation conflictuelle d’un couple dialoguant exclusivement par écrans dans d’À cœur battant. Même si ce premier long métrages est un peu moins efficace dans ses partis pris de mise en scène tout comme dans l’écriture assez laborieuse de son scénario, Vierges est une honnête et originale chronique initiatique d’une adolescente qui ne se retrouve plus dans le monde des adultes et qui doit faire face à un monde plongée dans une profonde léthargie. Ce portrait d’une adolescente s’éveillant par ailleurs à la sexualité face à des figures masculines lasses, propose en parallèle une vision peu commune d’Israël, loin des attentats, sur une plage déserte attendant un miracle symbolisé par la rumeur de la présence abracadabrante de sirènes. Par-là, le film pose la question du miracle attendu comme le Messie, dans un pays jeune dans une quête identitaire toujours remise en cause par les nouvelles générations. Si l’élan comique est moins développé que dans ses courts métrages, Vierges pointe du doigt avec pertinence la situation léthargique d’Israël avec la même force pour dessiner dans ses moindres détails la psychologie d’une adolescente.

 

 

 

vierges-combo-keren-ben-rafael-edition-limitee-3701432000626-0
Vierges
de Keren Ben Rafael
Avec : Joy Rieger (Lana), Evgenia Dodina (Irena et Erika), Michael Aloni (Chipi), Manuel Elkaslassi Vardi (Tamar), Rami Heuberger (Haluba)
France, Israël, Belgique, 2018.
Durée : 90 min
Sortie en salles (France) : 25 juillet 2018
Sortie France du combo Blu-ray/DVD : 7 octobre 2020
Format : 2,35 – Couleur
Langue : hébreu - Sous-titres : français.
Éditeur : Extralucid Films

Bonus :
Entretien avec la réalisatrice Keren Ben Rafael
Courts métrages : L’Aurore boréale  (2013, 12’) et  I’m Your Man (2011, 15’)
Scène coupée
Bande-annonce

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.