La fin du pétrole : une faim de vie ?

Parution du livre Manuel de transition, de Rob Hopkins

Parution du livre Manuel de transition, de Rob Hopkins

Que serait le monde actuel sans pétrole ? En un siècle, avec une nette accélération dans la seconde moitié du XXe, le pétrole est devenu une ressource énergétique mondiale dont dépendante la très large majorité des populations de la planète. Le pétrole est non seulement présent dans la vie de tous les jours en tant que carburant automobile mais aussi dans l’alimentation, les vêtements, l’informatique, etc. à travers la gamme très diversifiée de ses produits dérivés. Le pétrole, cet or noir, a déchiré des pays, entraînant guerres civiles, guerres entre pays, domination d’un bloc mondial face à un autre, etc. Et comme toute matière première, la quantité de pétrole sur Terre est limitée. Y a-t-il des alternatives à l’utilisation du pétrole ? Certains parleront de l’énergie nucléaire, des éoliennes comme d’autres sources énergétiques : mais pour produire ces énergies, l’industrie use encore de beaucoup de pétrole, à travers les transports, la conception des matériaux, etc. À l’exception de situations politiques particulières où un État tout entier est contraint à imaginer l’organisation sociale autour d’une faible utilisation de pétrole, comme à Cuba suite à l’embargo des États-Unis, il n’y a pas officiellement de programme développant des perspectives à venir sans pétrole. C’est dans ce cadre qu’est apparu dans les années 2000 en Angleterre un mouvement écologique et citoyen appelé « Ville en transition ». L’objectif de ces personnes consistait à répondre au défi énergétique d’un avenir sans pétrole. Pour cela, il y a tout un mode de vie à repenser et recréer pour ne pas avoir à souffrir de l’absence de pétrole quand celui-ci viendra à manquer. En outre, le pétrole ayant une grande part de responsabilité dans le réchauffement climatique de la planète qui se fait de plus en plus sentir, c’est là une urgence écologique à prendre en considération au même titre que l’épuisement des ressources en pétrole. Rob Hopkins a condensé en un Manuel toute cette expérience : son Manuel de transition est donc tout à la fois une synthèse des théories, de la philosophie et de tous les aspects pratiques de la transition. En plus d’une très bonne introduction à l’idée de transition, il est ouvertement une invitation à pratiquer. L’expérience de la transition s’est déjà bien développée en Angleterre et commence à essaimer dans les pays soumis aux semblables défis écologiques et sociaux. Car à travers les objectifs de la transition, se dessine une nouvelle société où la vie locale et de proximité est privilégiée et renforcée : si l’on évacue le recours à une alimentation provenant de milliers de kilomètres à bas prix à partir de l’exploitation du travail d’une main-d’œuvre anonyme, cela passe par exemple par la naissance de grands projets communs avec son voisin. La transition en ville redynamise ainsi la vie de quartier. Apparaît ici un concept incontournable : la résilience, cette capacité à s’adapter et se réinventer de nouvelles manières de vivre face aux contraintes issues du monde extérieur. La dépendance au pétrole a détruit au fil des décennies des liens sociaux, des savoir-faire devenus désuets, surannés, à partir du moment où tout était offert à moindre prix. C’est ainsi qu’ont disparu les jardins en ville et les connaissances associées.

Le Manuel de transition est à ce titre un ouvrage révolutionnaire, qui encourage le changement social sans heurt, avec le maximum de paix sociale. Il répond à la nouvelle réalité sociologique où les espoirs et les plus brillantes initiatives modernes ne viennent plus des sphères des pouvoirs politiques, financiers et économiques, mais des citoyens eux-mêmes. C’est là que se construit durablement la société d’aujourd’hui et de demain.

 

Manuel de transition. De la dépendance au pétrole à la résilience locale

The Transition Handbook. From oil dependency to local resilience

de Rob Hopkins

France, 2010.

Nombre de pages : 216

Date de sortie (France) : octobre 2010

Éditeur : écosociété

Collection : Guides pratiques

lien vers le site de l’éditeur : http://ecosociete.org/livres/manuel-de-transition

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.