Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2262 Billets

5 Éditions

Billet de blog 24 mai 2022

Cannes 2022 : entretien avec Ainara Vera, réalisatrice de "Polaris"

"Tandis qu'Hayat est loin de la communauté humaine en tant que capitaine d'un bateau en Arctique, sa sœur Leila attend un enfant dans le sud de la France." Ce film fait partie de la programmation ACID du festival de Cannes 2022.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cédric Lépine : Pouvez-vous commenter le choix du titre Polaris ? Ainara Vera : Les anciens navigateurs regardaient les étoiles pour connaître leur position dans la mer. Hayat est une capitaine de navire qui cherche sans relâche sa place dans le monde. J'ai aimé l'idée d'appeler le film Polaris, c'est-à-dire étoile du Nord, pour évoquer la dimension de la recherche.

Ainara Vera © Pol Roig

C. L. : Polaris, c'est à la fois la polarité des sœurs qui se construisent les unes par rapport aux autres, et aussi le monde entier régi entre le mouvement et la sédentarité pour s'occuper de la vie.

A.V. : Totalement. Je voulais jouer avec les contraires, le visible et l'invisible, le conscient et l'inconscient, le mouvement et l'immobilité, la rationalité et l'intuition. Les opposés qui forment une unité qui se complètent.


C. L. : Peut-on voir dans cette histoire une déclaration d'amour à la force de la fraternité ?

A.V. : J'espère. La réalisation du film a franchi les frontières du cinéma pour devenir une expérience personnelle pour Hayat, Leila et moi-même. Pendant un temps, nous avons formé un triangle solidaire qui nous a rendu meilleure. C'était beau !

C. L. : Entre le scénario initial avec ses intentions et l'étape du montage, l'histoire a-t-elle beaucoup changé ?

A. V. : L'esprit du projet est le même depuis le premier jour. Mais pendant le tournage, je me suis laissée surprendre et j'ai improvisé. Je me suis ouverte à la réalité pour que celle-ci écrive le film. Le résultat est très différent de ce que j'imaginais mais correspond exactement à ce que je voulais au départ.  

"Polaris" d'Ainara Vera © Jour2Fête

C. L. : Les lumières du Sud de la France de Leila et du Groenland de Hayat semblent s'unir dans une même intensité : quel a été le travail d'éclairage sur le plateau et en post-production pour raconter cette histoire par la lumière ?

A. V. : Pour moi, la lumière est fondamentale : je ne filme pas si la lumière n'est pas bonne. J'ai tourné avec un petit appareil photo numérique pour être flexible et indépendante, mais lors de l'étalonnage des couleurs, nous voulions ajouter un poids et une esthétique celluloïd.


C. L. : Entre fiction et documentaire, les frontières s'effacent et Polaris devient une expérience cinématographique forte et une manière de se lier au monde.

A. V. : Pour moi, le plus important est que le film contienne une auréole de vérité. Comment y parvenir est un mystère qui échappe aux formules toutes faites. Dans Polaris j'ai senti qu'il fallait franchir certaines limites, utiliser des filtres sur la réalité pour qu'on puisse voir au-delà des apparences. Ainsi, il apparaît pour cette raison des moments où le film ressemble à de la fiction.

Polaris

de Ainara Vera
2022, Francia, Groenlandia, España
Durée n: 78'

Scénario: Ainara Vera
Images au Groenland : Ainara Vera assistée de Mikael Lindskov Jacobsen et Inuk Silis Høegh
Images en Islande: Ainara Vera, Inuk Silis Høegh
Images en France: Ainara Vera
Montage: Ainara Vera, Gladys Joujou
Son:  Ainara Vera, Jérémie Halbert
Musique: Amine Bouhafa
Production: Point Du Jour, Les Films Du Balibari (Clara Vuillermoz - Francia)
Coproduction: Ánorâk Film (Émile Hertling Péronard, Groenlandia)
Distributeur (France) : Jour2Fête
Vendeur international : The Party Film Sales

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — Culture-Idées
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof
Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida