"Le Ballon d’or" un film de Cheik Doukouré

Dans un petit village de Guinée, Bandian, 12 ans, rêve d’acquérir un vrai ballon de foot en cuir. Par un concours de circonstances, il se retrouve propulsé en ville où son talent de footballeur sera vite repéré.

"Le Ballon d’or" de Cheik Doukouré © Tamasa "Le Ballon d’or" de Cheik Doukouré © Tamasa
Au sujet du DVD : Le Ballon d’or de Cheik Doukouré

Dans ce second long métrage après Blanc d’ébène (1991), Cheik Doukouré raconte une histoire portée par la solidarité et l’innocence à partir du regard d’un enfant de 12 ans, footballeur talentueux au grand cœur. L’histoire s’inspire notamment de quelques éléments de la vie du footballeur malien Salif Keïta, le premier « Ballon d’or » en 1970 et qui apparaît dans ce film dans le rôle de l’entraîneur. Ce regard sur l’enfance proche à certains moments du cinéma d’Abbas Kiarostami, le dynamisme et la jovialité en plus, offre une véritable fraîcheur au film alors qu’il est question de précarité, de fugue par crainte de violences familiales, d’escroqueries en tous genres de la part des adultes, etc. Contrairement au cinéma d’Afrique noire coproduit par la France dans les années 1980 qui était concentré sur le milieu rural, Cheik Doukouré situe son récit en ville à Conakry après une introduction dans un modeste village, pour raconter aussi en filigrane l’opposition ville/campagne selon la fable du rat de ville et du rat des champs, où les Guinéens de la campagne sont stigmatisés en ville.

Cheik Doukouré décrit avec précision le quotidien de ses personnages et multiplie les rencontres de son jeune protagoniste pour rendre compte de la Guinée dans sa diversité. Le ton est toujours frais et enthousiasmant, échappant au misérabilisme pour cet enfant que rien n’arrête. Une histoire qui n’a rien perdu de sa superbe plus de vingt-cinq ans plus tard, grâce notamment à l’interprétation convaincante et attendrissante du jeune Aboubacar Sidiki Soumah dans le rôle de Bandian, pour la première fois devant une caméra. Quant à la mise en scène de Cheik Doukouré, elle est simple et efficace et il est regrettable qu’il n’ait pu réaliser à ce jour que trois longs métrages.

 

 

61pm72i1ykl-ac-sl1440
Le Ballon d’or
de Cheik Doukouré
Avec : Aboubacar Sidiki Soumah (Bandian), Habib Hamoud (Bachir), Salif Keïta (Karim), Agnès Soral (Isabelle), Mariam Kaba (Fanta), Aboucabar Koita (Bouba)
France, Guinée, 1994.
Durée : 86 min
Sortie en salles (France) : 13 avril 1994
Sortie France du DVD : 17 mars 2020
Format : 1,85 – Couleur
Langue : français - Sous-titres : français.
Éditeur : Tamasa Diffusion

Bonus :
« L’Aventure du Ballon d’or » : raconté par Cheik Doukouré (31’)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.