Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2403 Billets

5 Éditions

Billet de blog 25 févr. 2020

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ateliers montage pour les adolescents par Emmanuelle Jay

Emmanuelle Jay monteuse pour le cinéma et la télévision est également autrice de deux livres sur le montage "Plus long le chat dans la brume, journal d'une monteuse" aux Éditions Adespote, "Le Montage technique et esthétique" (Armand Colin). Elle propose depuis la rentrée des ateliers montage aux adolescents de 12 à 17 ans.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

atelier de montage encadré par Emmanuelle Jay © Emmanuelle Jay

Si l’acte de filmer est devenu une habitude auprès d’un public toujours plus jeune qui accède aux technologies audiovisuelles notamment via les téléphones portables, l’éducation à l’image à l’heure actuelle en France ne répond pas forcément aux nombreux défis que cette nouvelle pratique soulève.

Si filmer c’est déjà poser un regard sur le monde, l’assemblage de l’ensemble de ces images passe par une étape cruciale qui s’est développée et enrichie au fil de plus d’un siècle d’histoire du cinéma, celle que l’on nomme la troisième écriture d’un film : le montage.

Le montage est peu connu du grand public et pourtant les jeunes en sont très friands.

C’est à la fois pour répondre au manque criant de proposition de pratique du montage dans le cadre scolaire et à la demande de nombreux parents attentifs aux besoins de leurs enfants, que la monteuse Emmanuelle Jay a imaginé des ateliers de pratique du montage exclusivement réservés aux adolescents de 12 à 17 ans.

La transmission se fait ici non pas par des cours théoriques mais dès le départ par la pratique concrète d’un montage autour d’un thème donné. Des rushes sont proposés, ils sont issus de films montés par la monteuse (on parle alors de rushes professionnels) ou trouvés pour l’occasion (séquence de fiction, rushes de la NASA, photos, archives web, etc.).

Si les matériaux initialement mis à la disposition de chaque adolescent sont identiques, les résultats sont infiniment variés. Cela contribue implicitement pour eux à la découverte de leur potentiel créatif (toujours singulier) et à l’analyse critique de la construction d’une histoire filmée.

Les ateliers thématiques proposés se déroulent un samedi par mois sur 3 heures et de temps à autre sur une journée. Chaque atelier est construit autour de la contrainte (durée du temps de montage, matière première) et de la liberté (d’inventer, de créer, de trouver sa propre écriture). Pour ce faire 3 étapes : susciter l’inspiration par la présentation d’extraits de films aux écritures et aux formes en lien avec le thème de l’atelier (qui confrontent notamment la fiction au documentaire), un long temps de pratique du montage que chaque adolescent réalise individuellement en étant guidé mais jamais orienté, et la restitution collective avec retour des uns et des autres en vue de partager, comprendre et élaborer – chacun à son tour - autour des différentes propositions.

atelier de montage encadré par Emmanuelle Jay © Emmanuelle Jay

Les thèmes des ateliers peuvent répondre à des demandes émanant des adolescents qui fréquentent les ateliers, comme dans le cas de Lou, une adolescente fascinée par Françoise Dorléac qui souhaitait réaliser un documentaire sur cette actrice : de cette proposition, la monteuse a créé l’atelier intitulé « Portrait de mon idole ». Sur le déroulement d’une journée, chaque adolescent est alors invité à choisir la personnalité de son choix (acteur, actrice, homme ou femme politique, écrivain, sportif, chanteur, etc.) et à travailler le matin à la recherche du corpus de rushes. La pause déjeuner est rapide et l’après-midi consacré au montage avec un temps pour l’écriture et l’enregistrement d’une voix off. Les propositions sont toujours personnelles et incarnées. La restitution collective termine l’atelier, elle se partage avec les proches. 

Les autres ateliers de montage déjà réalisés s’intitulent : « J’aime, j’aime pas » inspiré par le film Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain, « Monte ton ciné poème » un travail sur les images de la NASA, « La Terre vue du ciel » pour raconter son histoire à partir des photos de Thomas Pesquet, « Le son au cinéma » et « Le fond vert ».

atelier montage encadré par Emmanuelle Jay © Emmanuelle Jay

Le parti pris d’Emmanuelle Jay consiste à accompagner et à encourager la personnalité et la sensibilité de chacun des participants dans leur création au montage. Il en découle implicitement une véritable approche des différentes problématiques que l’on rencontre (que l’on soit professionnel ou amateur) au moment du montage d’un film. Le montage devient ainsi non seulement un exercice critique d’analyse de tout matériau filmique mais aussi l’outil incontournable pour révéler une personnalité esthétique dès le plus jeune âge.

www.montagepourlesados.fr

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal — Gauche(s)
Au-delà de l’affaire Bayou, la vague écoféministe secoue les Verts
Les écologistes réunis en conseil fédéral ont pris date pour leur prochain congrès sur fond de sidération face à l’affaire Bayou. Plus profondément, la place du courant écoféministe incarné par Sandrine Rousseau bouleverse les habitudes du parti.
par Mathieu Dejean
Journal
Damien Abad à l’Assemblée : un retour en toute impunité
Alors qu’ils ont poussé des hauts cris à propos de l’affaire Quatennens, les députés de Renaissance affirment n’avoir aucun mal à accueillir l’ancien ministre des solidarités au Palais-Bourbon, malgré les accusations de viol ou de tentative de viol qui le visent. Une question, disent-ils, de « présomption d’innocence ».
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — International
Lula en tête, Bolsonaro résiste
Si Lula rassemble 48,4 % des voix au premier tour, Bolsonaro crée la surprise en dépassant les 43 %. La vigueur de l’extrême droite se retrouve aux élections législatives et des gouverneurs locaux qui se déroulaient aussi dimanche. Le mois de campagne qui reste s’annonce tendu.
par Jean-Mathieu Albertini

La sélection du Club

Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel