Vilmos Zsigmond, l'homme qui créait avec la lumière en mouvement

Dans les années 1970, une nouvelle industrie a émergé des cendres du cinéma classique que d'aucuns ont appelé Nouvel Hollywood, réunissant de nouveaux talents de réalisateurs, d'acteurs, de scénaristes, de chefs opérateurs. Le directeur de la photographie Vilmos Zsigmond fait partie de ce brillant casting.

"Close Encounters with Vilmos Zsigmond" de Pierre Filmon © Tamasa "Close Encounters with Vilmos Zsigmond" de Pierre Filmon © Tamasa

Sortie DVD : Close Encounters with Vilmos Zsigmond de Pierre Filmon

Si le cinéma est cet art d'écrire avec la lumière en mouvement, qui mieux qu'un chef opérateur peut alors assumer pleinement le nom de cinéaste que le chef opérateur (cinematographer) ? Ce film documentaire dédié à la personnalité artistique du chef opérateur Vilmos Zsigmond contribue ainsi à la reconnaissance artistique d'un métier essentiel dans le cinéma. Car le film propose incidemment derrière cet exercice filmographique autour d'un artiste de l'image en mouvement, un nouveau regard sur la « fabrication cinématographique ». Ce n'est heureusement pas la première fois que le talent d'un chef opérateur fait l'objet de tout un documentaire et il suffit de citer le remarquable travail d'Emilio Maillé sur son film documentaire consacré à Gabriel Figueroa : Miradas múltiples. La máquina loca (2012) où les chefs opérateurs internationaux parmi les plus talentueux du monde entier, partageaient leur opinion sur les choix de construction des images en mouvement du défunt chef opérateur. Pierre Filmon a quant à lui eu l'opportunité de rencontrer Vilmos Zsigmond : c'est d'ailleurs le désir de proposer au célèbre chef opérateur la responsabilité des images de son premier film de fiction, qui a conduit Pierre Filmon à le contacter. Finalement, le projet s'est transformé en un documentaire sur Vilmos Zsigmond et il faut avouer qu'il y avait matière à un récit passionnant ! L'équipe de Pierre Filmon le suit en France, en Hongrie, son pays natal et aux États-Unis où il retrouve d'un côté Nancy Allen et John Travolta, les acteurs de Blow out de Brian de Palma dont l'image est signée... Vilmos et de l'autre côté les membres du syndicat des chefs opérateurs où il dialogue avec tous ses collègues. Les cinéastes livrent un point de vue plein de reconnaissance à l'égard de leur génial chef opérateur, avec des analyses personnelles d'une grande pertinence à commencer par John Boorman et son travail épuisant mais ambitieux sur Delivrance (1973) ou encore Peter Fonda et Jerry Schatzberg, deux figures de proue du Nouvel Hollywood. Car derrière ce portrait se dessine en effet l'effervescence de cette période dans le cinéma américain à laquelle Vilmos Zsigmond a énormément contribué à ouvrir des portes encore inconnues de la créativité. Dommage que des cinéastes avec lesquels il a travaillé à plusieurs reprises, qu'il s'agisse de Brian De Palma, Steven Spielberg ou encore Woody Allen n'apparaissent pas dans le film pour montrer les spécificités de Vilmos Zsigmond dans la réalisation d'un film à l'autre. Le film est devenu un vibrant hommage à Vilmos Zsigmond qui est en effet décédé avant sa première projection au festival de Cannes en 2016. Un film d'amour pour les amoureux du cinéma !

 

 

 

close-encounters-with-vilmos-zsigmond-dvd
Close Encounters with Vilmos Zsigmond
de Pierre Filmon
Avec : Vilmos Zsigmond, John Boorman, Jerry Schatzberg, Nancy Allen, John Travolta, Peter Fonda, Isabelle Huppert, Ivan Passer, Mark Rydell, Richard Donner, Pierre-William Glenn, Darius Khondji, Bruno Delbonnel, Vittorio Storaro, Haskell Wexler
France – 2016.
Durée : 78 min
Sortie en salles (France) : 16 novembre 2016
Sortie France du DVD : 1er mai 2018
Format : 1,85 – Couleur
Langues : anglais, français, espagnol, hongrois - Sous-titres : français.
Éditeur : Tamasa
Bonus :
Galerie Photos
Scènes coupées :
Michael Cimino - The Deer Hunter (6’)
Vilmos & Darius - Les décorateurs (9’)
Vilmos & John Travolta (2’30”)
Rencontres d’autres types (1’10”)
Les Fauvettes (5’)
Douglas - Tribute to Vilmos (8’30”)
Commentaire audio de Pierre Filmon

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.