"La Traversée" un film d'animation de Florence Miailhe

Poussée à l’exil suite aux violences subies dans leur village, une famille part sur les routes et se retrouve séparée. Kyona et son frère Adriel, tous deux adolescents, sont contraints à faire la route seul.e.s, veillant l’un.e sur l’autre.

"La Traversée" de Florence Miailhe © Gebeka Films "La Traversée" de Florence Miailhe © Gebeka Films
Sortie nationale (France) du 29 septembre 2021 : La Traversée de Florence Miailhe

Fort d’une longue expérience du cinéma d’animation qui utilise la peinture comme le sable sur verre, Florence Miailhe après un long parcours du combattant présente son premier long métrage. Pour ceux qui ne connaissaient pas ses fascinants courts métrages, La Traversée est une fascinante plongée dans un univers graphique pictural qui n’appartient qu’à la cinéaste. Les pratiques industrielles du cinéma d’animation sont ici pleinement remises en cause et demandent à être reconstruites à partir de la naissance d’un film sur des plaques de verres où des peintures apparaissent et disparaissent pour faire naître peu à peu un mouvement. L’animation de Florence Miailhe est un voyage en soi qui permet d’affronter les situations sociales les plus douloureuses et qui n’ont cessé de marquer l’Europe depuis plus d’un siècle, des pogroms antisémites en passant par la fuite devant l’avancée nazie durant la Seconde Guerre mondiale jusqu’aux exils de ces dernières années suite à des pays exsangues sous des guerres civiles persistantes.

Dans une odyssée atemporelle mêlant les figures du conte comme l’évocation historique en passant par l’histoire, sur plusieurs générations, de la famille de Florence Miailhe, la réalisatrice s’est associée avec Marie Desplechin, autrice émérite de la littérature jeunesse et adolescente (cf. Verte et Le Journal d’Aurore) pour mettre en forme un récit fictif autour de deux adolescents, frère et sœur. Le récit est à la fois atemporel et extrêmement précis dans les évocations sociales convoquées pour rappeler à la mémoire les existences des différents anonymes qui ont traversé les frontières en toutes époques et en tout lieu pour survivre décemment et dignement. Les différentes figures convoquées fonctionnent avec force, fruit d’une intelligente rigueur dans l’écriture du scénario. Le style graphique, en plus de sans cesse appeler l’émerveillement du spectateur, permet incidemment de prendre du recul avec la tristesse des situations relatées. Un bel hommage humaniste à tous les exilés de la terre avec une cinéaste artisane passionnée pour faire naître une animation éblouissante.

 

 

affichetraversee-afcae
La Traversée
de Florence Miailhe
Fiction
84 minutes. France, Allemagne, République Tchèque, 2021.
Couleur
Langue originale : français

Avec les vois de : Émilie Lan Dürr (Kyona), Florence Miailhe (Kyona âgée), Maxime Gémin (Adriel), Arthur Pereira (Iskender), Serge Avedikian (Jon), Axel Auriant (Erdewan), Jocelyne Desverchère (Florabelle della Chiusa), Marc Brunet (Maxime della Chiusa), Aline Afanoukoé (Madame), Polina Borisova (Shaké), Mehdi Guerbas (Issawa), Samuel Debure (le père), Anne Cart (la mère), Hélène Vauquois (Marie), Jenny Bellay (Babayaga)
Scénario : Marie Desplechin et Florence Miailhe
Création graphique et story board : Florence Miailhe
Assistantes à la réalisation : Fabiennne Wagenaar, Soline Fauconnier, Émilie Mereghetti, Camille Alméras
Recherches décors : Florence Miailhe, Margaux Duseigneur
Décoratrices : Marine Dillard, Émeline Perrin, Anne-Sophie Raimond Flau, Raphaëlle Stoltz, Émilie Battersby, Nela Sandner, Zuzana Studená
Animation : Valentine Delqueux, Marie Juin, David Martin, Aurore Peuffier, Anita Brüvere, Ewa Łuczków, Paola de Sousa, Aline Helmcke, Urte Zintler, Lucie Sunková, Polina Kazak, Eva Skurská, Anna Paděrová, Zuzana Studená, Marta Szymańska
Chefs opérateurs : Cyril Maddalena, Guillaume Hoenig, Jaroslav Fišer, Danko Dolch
Compositing : Royal Post (Jonathan Trébois, Jean-Christophe Levet, Sylvain Derosne, Quentin Mesureux), Jan Mildner
Montage : Julie Dupré, Nassim Gordji Tehrani
Création sonore et mixage : Florian Marquardt
Musique originale : Philipp E.Kümpel, Andreas Moisa
Interprétée par Filmorchester Babelsberg
Musique du cirque : Manuel Merlot, Lucien Larquère
Musique additionnelle du cirque : Marc Perrone
Distributeur (France) : Gebeka Films

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.