"Barabbas" un film de Richard Fleischer

Barabbas, condamné pour divers actes criminels, est sauvé de la peine capitale par la foule qui l’a choisi à Jésus, un prophète qui ne plaît pas à tout le monde. Dès lors, Barabbas va porter la croix de sa culpabilité et se laisser toucher par celui que d’aucuns nomment le Fils de Dieu.

"Barabbas" de Richard Fleischer © Sidonis Calysta "Barabbas" de Richard Fleischer © Sidonis Calysta
Sortie du combo Blu-ray/DVD : Barabbas de Richard Fleischer

Parmi la filmographie florissante de Richard Fleischer touchant à tout type de genres en vogue, se trouve ce péplum biblique mettant en scène la vie de Barabbas à partir de l’unique moment où il est cité dans ladite Bible. Comme les sources historiques laissent peu d’éléments sur lui, Pär Lagerkvist, l’auteur suédois du roman original dont le film est l’adaptation, a pu se livrer à l’invention d’un récit personnel. Son ouvrage a d’ailleurs eu droit à une première adaptation en Suède par le réalisateur Alf Sjöberg en 1950.

Richard Fleischer se lance dans la réalisation de ce film une décennie plus tard mais surtout quelques années à peine après le succès de Ben-Hur (1959) de Cecil B. De Mille dont le sujet est extrêmement proche de Barabbas. Les deux films sont portés par la personnalité forte des acteurs principaux respectifs. Dans le rôle du personnage éponyme et contrairement à Charlton Heston, que Richard Fleischer dirigea ensuite dans son film culte Soleil vert (Soylent Green, 1973), Anthony Quinn se montre particulièrement sobre dans l’expression de sa colère intérieure et tout son long chemin de croix est parfaitement incarné par l’acteur qui se refuse par ailleurs à la grandiloquence. Barabbas est ainsi un homme isolé, sans lien et ne nourrira aucune histoire d’amour. Jusqu’à la dernière minute, il ne cesse de manifester le doute quant à sa foi religieuse et il faut à ses côtés le sacrifice exemplaire d’un homme qui a partagé ses souffrances, incarné par Vittorio Gassman en chrétien prosélyte des premiers temps.

Le film répond par ailleurs bien aux codes du péplum, notamment de Ben-Hur et de Spartacus avec combats de gladiateurs dans l’arène, scènes de vie romaines, séquences à grand spectacle avec de nombreux figurants. La force de Richard Fleischer consiste à ne jamais se perdre dans les moyens mis à disposition dans cette coproduction italienne de Dino Laurentiis. L’histoire est ainsi racontée avec efficacité et précision avec plusieurs moments clés particulièrement réussis. Les seconds rôles sont également parfaitement campés par un Jack Palance toujours magnifiquement sadique autour de son sourire carnassier ou encore l’affabilité d’Ernest Borgnine, alors que Vittorio Gassman dans son rôle de chrétien prosélyte semble avoir oublié sa verve habituelle.

Les bonus de cette édition Blu-ray/DVD sont agréablement riches des présentations du regretté Bertrand Tavernier qui ne cache pas son attachement particulier pour le film ainsi que celle de Patrick Brion offrant quelques informations complémentaires sur le contexte de réalisation du film. Pour terminer, un documentaire vient mettre en avant la vie et les personnages d’Anthony Quinnn.

 

 

barabbas-combo-dvd-blu-ray-grand-spectacle-historique-peplum-1999-eur
Barabbas
Barabba
de Richard Fleischer
Avec : Anthony Quinn (Barabbas), Silvana Mangano (Rachel), Jack Palance (Torvald), Vittorio Gassman (Sahak), Katy Jurado (Sara), Valentina Cortese (Julia), Arthur Kennedy (Ponce Pilate), Ernest Borgnine (Lucius), Norman Wooland (le sénateur Rufius), Ivan Triesault (l'empereur), Harry Andrews (l’apôtre Pierre), Robert Hall (Glatus, chef des gladiateurs), Arnoldo Foa (Joseph d'Arimathie), Joe Robinson (le gladiateur blond), Enrico Glori (l’homme important), Piero Pastore (Nicodemus), Michael Gwynn (Lazare)
Italie - USA, 1962.
Durée : 137 min
Sortie en salles (France) : 31 août 1962
Sortie France du combo Blu-ray/DVD : 4 mai 2021
Format : 2,35 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : Sidonis Calysta

Bonus :
Présentation par Bertrand Tavernier
Présentation par Patrick Brion
Documentaire sur Anthony Quinn

Bande annonce
Galerie photos

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.