Quel avenir du couple dans l’épanouissement individuel?

Lorsque l'individu contemporain est sommé de s'épanouir dans l'amour, la toute puissance de son être, de son corps et l'intégrité de sa pensée, le couple évolue mais reste un modèle de construction de soi. Gérard Neyran traite ainsi de la survie du couple et de la diversité des stratégies individuelles pour protéger des valeurs éminemment sociales.

Parution du livre L’Amour individualiste de Gérard Neyrand

La fin des idéologies dominantes a donné naissance durant la seconde moitié du XXe siècle à un enfant chéri dont on tarda longuement à reconnaître le nom : individualisme. Attention, si l’on se plaint pour diverses raisons de la domination de l’individualisme dans les relations interindividuelles parce qu’il semble miner les projets de construction sociétale, il faut aussi reconnaître que l’individualisme est un principe qui a défendu les valeurs démocratiques en protégeant l’intégrité et la dignité de chaque individu quelle que soit la sphère sociale où il s’inscrit. L’individualisme sociétal est bien évidemment entré dans la sphère de l’intime au profit d’une relation horizontale, autrement dit démocratique, sans hiérarchie dans le couple. Les genres ont ainsi pu être mis en relation en un véritable dialogue fructueux isolant toujours plus ce déni d’humanité que constituent la misogynie, les violences conjugales comme toute expression homophobique. L’individualisme va ainsi de pair avec la démocratisation des rapports humains et personne aujourd’hui ne peut officiellement dénigrer la démocratie, ce qui n’est pas le cas de l’individualisme. Tout se passe comme si les couples individualisme/démocratie, individualisme/amour étaient antinomiques alors que la situation est bien plus complexes et lorsque l’on commence à mettre en valeur les problématiques associées à ces notions comme le propose avec une analyse clinique et sociologique pertinente Gérard Neyrand dans cet ouvrage paru aux éditions Érès, il en résulte une perspective nouvelle quant à la modernité des relations humaines. Gérard Neyrand met ainsi en valeur la notion de couple qui est un modèle sociétal qui évolue très vite ces dernières décennies d’une génération à l’autre. Paradoxalement, le couple est devenu un modèle surinvesti symboliquement alors même qu’il est fragilisé par l’incertitude même de sa définition qui renvoie à l’indéfinissable notion de l’amour, nouveau terreau sur lequel est censé éclore ledit couple dans l’épanouissement individuel de chacun de ses membres. La libéralisation des échanges d’objets autant que des relations humaines dans la sphère la plus intime traverse de part en part la sphère politique du monde contemporain. C’est pourquoi l’ouvrage de Gérard Neyrand touche en son cœur l’étrange étrangeté de notre moderne sociabilité et devient éminemment politique sans que l’on s’y attende, le microscosme de la vie affective dialoguant implicitement avec le macrocosme de la construction sociale.

À lire : l'entretien réalisé par Audrey Minard avec Gérard Neyrand.

2018013028519782749257716
L’Amour individualiste. Comment le couple peut-il survivre ?
de Gérard Neyrand

Nombre de pages : 240
Date de sortie (France) : 1er mars 2018
Éditeur : Érès
Collection : Le monde tel qu’il va

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.