Une œuvre en perspective

Je voulais dire à mes élèves : la perspective n’est qu’un outil, elle n’est pas la condition de l’œuvre. Sauf si vous le décidez...

Nous sommes d'accord, la perspective est un sujet incontournable, en tant qu’outil, dans l’apprentissage du dessin. Mais comme tous les outils, nous la sortons du tiroir qu’au moment où son utilisation s’impose. Pour le dire simplement, la perspective n’est pas une condition sine qua non à l’exercice du dessin... Vous pouvez tout à fait dessiner, sans rien connaître des règles de la perspective. Regardez les enfants.

 © Jules © Jules

Ce qui est formidable chez les enfants, c’est qu'ignorant tout de la perspective, ils ne se démontent pas et continuent d’aller au bout de leur composition, en mettant tous les éléments sur le même plan.

Ce qui vient plus difficilement à l’idée des dessinateurs formés, lorsqu’ils souhaitent se laisser aller au dessin dit 
« naïf » , par exemple.

La question de la perspective est la mise en rapport d’un élément dans l’espace avec un autre. Comment avoir le sentiment que l’un passe devant l’autre ? Comment avoir l’impression que la route bordée d’arbres s’éloigne, etc... ? Mais la route bordée d’arbres n’est pas le sujet de la composition dont rêvent les élèves... Aussi, avant de se lancer dans des démonstrations de perspective, je voulais dire à mes élèves : la perspective n’est qu’un outil, elle n’est pas la condition de l’œuvre. Sauf si vous le décidez...

Dans mes ateliers, je côtoie aussi bien des adultes que des enfants. La question de la perspective devient un problème pour les premiers quand ils désirent atteindre un certain degré technique dans le dessin. 

En réalité, tous ne désirent pas coller à la réalité. 

Pour ceux qui aspirent à la peinture abstraite par exemple, apprendre la perspective est un moyen de ne plus contourner un manque de connaissance dans leurs compositions. 

À noter, qu'il serait évidemment simpliste d'opposer abstraction et perspective car, une connaissance acquise a toujours la possibilité d'infuser n'importe quel ouvrage, de l'installation aux œuvres matiéristes... Mais c'est un autre sujet. J'aurais peut-être dû parler (dans la vidéo) de toute composition ne se souciant pas de l'espace...

Quoi qu'il en soit, l'artiste, après avoir appris la perspective aura toujours la liberté de l'abandonner.

Cela m’a donné l’idée de cette vidéo, car j’ai eu envie de vous montrer, dans un style qui est le mien, comment, lorsqu'on apprend à utiliser un outil, on tend vers une évolution qui dépasse son utilisation première... 

La perspective. Plier la réalité à son imaginaire © Céline Wagner

........................................................

Et en bonus : Une petit clip sur la façon dont je réalise une planche de BD... qui annonce le titre de mon prochain album - la sortie n'est pas pour tout de suite, comme beaucoup de choses en ce moment, mais on ne lâche rien ;-)

Bonus - Comment je réalise une planche de bande dessinée © Céline Wagner

Le site d'Andreas Wendler qui prête ses jolies mélodies à mes vidéos

......................................

Et aussi, à découvrir : 

La page Facebook du projet "La fabrique francophone", actuellement proposé aux votes des citoyens d'Occitanie. Une initiative formidable portée par les artistes qui font vivre le théâtre à Cahors et dans l'ensemble de la région. Si vous le pouvez, n'hésitez pas, votez ! :) C'est ici 

Le site de la revue L'Oreille qui voit, une initiative portée par Emmanuel Caruana qui se relève les manches pour éditer et faire connaître des dessinateurs BD, débutants et professionnels, de Midi-Pyrénées

Le dernier numéro vient de sortir ;-)

À bientôt !

La lecture - 2021 © Céline Wagner La lecture - 2021 © Céline Wagner

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.