Les rapports d’audiences de Craig Murray disparaissent de Twitter comme par magie

Les rapports d'audience de Craig Murray sont trop populaires dans cette guerre pour la libération de Julian Assange qui se déroule sur Twitter. L'outil de ses soutiens, la toile, est l'ennemi du tribunal de Woolwich. Plus ce tribunal sera vu et dénoncé, plus la cause de Julian Assange aura une chance d’aboutir. Ce procès pipé a un talon d’Achille : la communication.

Capture d'écran Capture d'écran

Capture d'écran - 9h53 29 février 2020 Capture d'écran - 9h53 29 février 2020

........................

 Je joins à ce billet cette brillante intervention d'Eva Joly, tout à fait à propos, lors de son entretien dans Médiapart Live du 26 février.

"[...] L'art de la C.I.A de déclencher des cyberattaques, c'est plus important même que Collateral Murder. Il faut bien comprendre ce qui se joue. Il faut bien comprendre le peu de chances que Julian Assange a de s'en sortir ; et que la seule chance qu'il a, c'est une mobilisation massive de nous, des citoyens européens, des sachants, des professeurs de Droit. On ne devrait pas avoir un professeur de Droit en Europe qui ne prenne pas la parole. On doit protester, on doit faire comprendre aux anglais qu'on les voit et qu'on les suit." Eva Joly

L'appel des juristes signé par Eva Joly : Juristes, nous demandons aux autorités britanniques de refuser l’extradition de Julian Assange vers les États-Unis

 © céline wagner © céline wagner

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.