Une nouvelle victoire pour Assange

La défense proche de Julian Assange se réjouit de leur victoire. Le juge G. Koellt rejette la demande de procès du Comité National Démocrate contre Assange, WikiLeaks et autres acteurs soupçonnés d'ingérence dans les élections américaines de 2016, respectant ainsi le premier amendement.

En 2018 WikiLeaks avait riposté à un procès intenté par le Comité National Démocratique (DNC) contre la plateforme pour sa présumée ingérence dans la campagne de Trump ; le verdict vient d'être rendu, l'issue est heureuse pour Wikileaks. On ne cache pas notre joie !

Par extension, Trump bénéficie également de cette victoire dans cette sinistre bagarre enragée, à base de millions de dollars, assaisonnée d'égocentrisme de tous bords pour le moins écœurant. 

Enfin, voyons le bon côté des choses : La Premier Amendement ait été respecté.

 

Article paru le 30 juillet dans The Hill :

Trump dit "La chasse aux sorcières prend fin" après que le juge ait rejeté le procès du Comité National Démocrate (DNC)

 par Brett Samuels - 30/07/19

Le président Trump a célébré mardi la décision d'un juge fédéral de rejeter une plainte du Comité national démocrate (DNC) pour ingérence présumée dans la campagne de 2016, la qualifiant de "revendication et exonération" et déclarant "La chasse aux sorcières prend fin".

Trump a félicité le juge John Koeltl, nommé par Clinton, qui a déclaré que les responsables de campagne de Trump poursuivis dans cette affaire étaient protégés des allégations formulées dans le Premier Amendement et que la Russie ne pouvait être poursuivie en justice pour son ingérence électorale.

"Wow! Un juge fédéral du district sud de New York a complètement rejeté une action en justice intentée par le Comité national démocrate contre notre campagne historique de président 2016", a déclaré Trump sur Twitter. Et de rappeler "encore une autre revendication et exonération totale et complète de la Russie, WikiLeaks et toute autre forme de HOAX perpétrée par le DNC, les radicaux démocrates et autres".

Il s'agit là d'une " grosse affaire ", surtout de la part d'un juge très respecté qui a été nommé par le président Clinton ", a ajouté M. Trump. "La chasse aux sorcières prend fin !"

....justification et exonération du Russe, WikiLeaks et toute autre forme de HOAX perpétrée par le DNC, les démocrates radicaux et autres. Il s'agit là d'un " gros truc ", surtout de la part d'un juge très respecté qui a été nommé par le président Clinton. La chasse aux sorcières prend fin !

 — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) July 30, 2019

 

Capture d'écran Capture d'écran

 

Le DNC a déposé sa première plainte en avril 2018, alléguant que la campagne Trump, WikiLeaks et le gouvernement russe avaient conspiré pour interférer dans les élections de 2016.

La poursuite citait une réunion dans la Trump Tower de 2016 parmi les responsables de la campagne Trump et mettait en évidence une tentative russe de pirater un serveur de secours de la DNC un jour après la réunion comme preuve potentielle de coordination.

Le juge a écrit dans sa décision que le DNC n'a pas fourni la preuve que les responsables de la campagne de Trump ont aidé à pirater les serveurs, et a noté qu'il n'est pas illégal pour la campagne d'utiliser du matériel publié par WikiLeaks.

La décision a permis à Trump et à ses alliés de remporter la victoire une semaine après que l'ancien avocat spécial Robert Mueller a témoigné devant deux groupes spéciaux de la Chambre au sujet de la menace continue d'ingérence électorale de la Russie et d'autres entités étrangères.

Il a en outre témoigné que son enquête sur l'ingérence russe dans les élections de 2016 n'a pas exonéré Trump, et que la Russie a cherché à aider le président pendant la campagne.

Alors que Trump a déclaré mardi "La chasse aux sorcières prend fin", il fait toujours l'objet d'enquêtes de surveillance de la part des démocrates du Congrès. Un nombre croissant de démocrates de la Chambre se sont également prononcés en faveur d'une enquête de destitution à la suite du témoignage de Mueller.

 Passages clés :

Capture d'écran Capture d'écran

 

Capture d'écran Capture d'écran

 

Lire le jugement complet ici

Traduction : Céline Wagner

Source ici

 © Céline Wagner © Céline Wagner

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.