CélineS
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 juin 2011

CélineS
Abonné·e de Mediapart

Solidarité pour les agriculteurs...

CélineS
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il était temps que les choses bougent. Je suis fière de ma région etde ses agriculteurs qui sont les premiers à avoir amorcé les chosesen grand.Nous sommes peu touchés par la sécheresse, il pleutsouvent le soir.

Lesyndicat des jeunes agriculteurs se mobilisent pour donner 100t defourrage aux éleveurs des Deux Sèvres. Chaque éleveur vadonner quelques bottes, parce qu'il en ont encore de l'an dernier, etqu'ils commencent à peine le fauchage.

Pourquoiles Deux Sèvres? Pour deux raison: la première, la proximitérelative, qui permet à moindre coût un acheminement. Les frais detransports étant incompréssibles (péage et essence). Et laseconde, car les Deux-Sèvres sont durement touchés par cettesécheresse sans précèdent.

Devoirabattre les bête faute de pouvoir les nourrir, c'est vraiment uncrève coeur pour ces agriculteurs, que la nature n'épargne pas. Maispour citer un agriculteur interviewé sur TF1 hier, "ce sont lesrisques du métier".

Voici l'appel à la solidarité des "jeunes agriculteurs " (JA), que vous trouverez ici

SECHERESSE : APPEL A LA SOLIDARITE JA !!!

Vous n’êtes pas sans savoir que la sécheresse frappe violemment certains départements, notamment celui des Deux-Sèvres. Certaines exploitations sont déjà dans une situation très critique. En effet, certains exploitants se voient dans l’obligation de vendre ou de faire abattre leurs bêtes faute de fourrage ! Nous savons tous combien il est difficile de s’installer dans un contexte économique morose, et nous savons aussi que si la sécheresse s’en mêle, cela devient impossible !

Comment ne pas avoir envie de soutenir la profession face à une telle situation ? Comment rester insensible à la détresse de ces éleveurs ?

JA64 ne souhaite pas rester inactif et fait appel à son réseau afin d’aider les JA des Deux-Sèvres. Nous vous invitons donc vivement à faire un don :

soit en nature : foin ou paille

soit un don du montant de votre choix, pour ceux qui ne pourraient pas fournir de fourrages mais qui souhaitent tout de même aider les JA79. L’argent ainsi récolté servira à acheter du foin.

Si vous souhaitez aider ces éleveurs, il vous suffit de vous faire connaître auprès du bureau JA64 et de faire savoir quel montant ou quelle quantité de fourrages vous souhaitez donner aux JA des Deux-Sèvres, avant le 1er juin.

A savoir que pour les dons en nature, les bottes carrées sont plus pratiques...

Les JA des Deux-Sèvres comptent sur vous ! Il vous appartient donc de leur démontrer a travers ce geste que vous êtes solidaires et que vous pensez a eux.

Alors continuons dans ce sens et aidons nos agriculteurs. Après tout, en son temps Sully disait "Labourage et Pâturage sont les deux mamelles de la France" .

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi
Journal — Santé
Crack à Paris : Gérald Darmanin fanfaronne mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
Un refus de visa humanitaire pour Hussam Hammoud serait « une petite victoire qu’on offre à Daech »
Devant le tribunal administratif de Nantes, la défense du journaliste syrien et collaborateur de Mediapart a relevé les erreurs et approximations dans la position du ministère de l’intérieur justifiant le rejet du visa humanitaire. Et réclamé un nouvel examen de sa demande.
par François Bougon
Journal — Euro
La Réserve fédérale des États-Unis envoie l’euro par le fond
Face à l’explosion de l’inflation et à la chute de l’euro, la Banque centrale européenne a décidé d’adopter la même politique restrictive que l’institution monétaire américaine. Est-ce la bonne réponse, alors que la crise s’abat sur l’Europe et que la récession menace ?
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot mène à tout, y compris au pire. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur international français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod
Billet de blog
Un chien à ma table. Roman de Claudie Hunzinger (Grasset)
Une Ode à la Vie où, en une suprême synesthésie, les notes de musique sont des couleurs, où la musique a un goût d’églantine, plus le goût du conditionnel passé de féerie à fond, où le vent a une tonalité lyrique. Et très vite le rythme des ramures va faire place au balancement des phrases, leurs ramifications à la syntaxe... « On peut très bien écrire avec des larmes dans les yeux ».
par Colette Lallement-Duchoze
Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza
Billet de blog
« Mon pauvre lapin » : le très habile premier roman de César Morgiewicz
En constant déphasage avec ses contemporains, un jeune homme part rejoindre une aieule à Key West, bien décidé à écrire et à tourner ainsi le dos aux échecs successifs qui ont jusqu’ici jalonné sa vie. Amusant, faussement frivole, ce premier roman n’en oublie pas de dresser un inventaire joyeusement cynique des mœurs d’une époque prônant étourdiment la réussite à n’importe quel prix.
par Denys Laboutière