La magie de Noël ou le bouillon Maggi de 11 heures..

Édouard Philippe dévoile mercredi 11 décembre à midi ses meilleures adresses pour des courses de Noël pas chères!

 Le premier ministre Édouard Philippe révèle enfin mercredi où faire ses courses de Noël avec une retraite à points!

En fait ça marche comme avec des bons d'achat du supermarché, ceux qui finissent sur la porte du frigidaire pour-ne-pas-les-perdre jusqu'aux prochaines courses. Les sommes sont variables, si par exemple, tu gagnes 0,55 centimes sur la prochaine boîte de haricots verts ultra-fins Cassegrain (le lapin albinos à l'air con) t'es maxi gagnant et tu thésaurises. Si t'as dilapidé tes bons d'achat pendant 25 ans ou si tu les as pas tous mis sur la porte du frigo, là, ça va faire mal que t'as même pas idée!

Mais bon rassure-toi Édouard P. sera bon prince et te fera partager tous ses petits secrets pour un Noël réussi en famille.

Une effervescence particulière règne en ce moment à Matignon. On prépare l'allocution du chef du gouvernement et toutes sortes de messieurs, en costumes sombres se causent et font des propositions. Combien de points pour acheter le robot multi-fonctions roumain? Lidl organisera-t-il, comme il s'y est engagé lors d'un séminaire de travail dirigé par le président lui-même, une semaine du point à prix coûtant? Les prix  chez Fauchon pourraient tenir compte des changements sociétaux en cours. Un foie gras semi-cuit au torchon serait ainsi accessible, même aux plus impécunieux de nos concitoyens, les chômeurs improductifs, les cheminots coucous du système, les infirmières nonchalantes, les enseignants gauchistes, les intermittents du spectacle et les mères célibataires. Édouard Philippe le 11 veut réconcilier tous les français et la rumeur dit qu'il pourrait dévoiler la recette des biscuits au gingembre de Brigitte Macron! Mais chut car la première dame de l'Elysée a réuni de son côté ses copines pour une reunion Tupperware extraordinaire. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises!  Décidemment cette fin d'année 2019 ne ressemblera à aucune autre.

Et puis, bien sûr, le premier ministre aura aussi à coeur de rappeler que l'universalité est un idéal hérité des Lumières. On sait déjà que des hologrammes de Diderot seront projetés aux côtés d'Edouard Philippe au moment où il annoncera que chacun est l'égal de son voisin. Pas question que l'éboueur  parisien touche plus que son homologue champêtre en Lozère. C'est comme les petits enfants dans les cantines. Pourquoi, à âge égal, cinq ans, l'un n'aurait le droit qu'à un bâtonnet de colin chapelure dorée pendant que l'autre en aurait deux? On met les mômes d'accord: chacun aura la moitié d'un bâtonnet. On appelle cela la solidarité, la redistribution et la reconnaissance du droit des générations futures.

La réforme de la retraite à points permet de renouer avec l'enfant qui est en chacun d'entre nous. Aucun régime spécial, la maîtresse donne des bons points à tout le monde selon son mérite. Il faudra juste ramer plus longtemps  pour avoir une image, celle du poulain en liberté sous un chêne ou celle du dernier hippopotame blanc au zoo de Dunkerque.

Voilà le seul moyen dont je dispose pour ne pas confondre mercredi mon poste de télévision avec une cible à fléchettes. Me dire que la farce est si énorme que l'Auguste au milieu du fenestron est forcément un vieux clown du cirque Pinder qui, lui aussi, devra bosser jusqu'à 75 ans comme son copain dompteur et sa frangine acrobate.

Ces tristes couillons perchés dans leur Olympe technocratique ne savent rien des révoltes joyeuses, celles  qui embrasent les esprits, font exulter ceux qui y participent et transforment le pigeon en aigle royal qui chie royalement sur les crânes dégarnis des décideurs qui décideront de tout sauf de la date de leur mort. Ils pensent, ces affadis, que leur componction de notables tuera l'étincelle.

Retraite à poing levé pour tous!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.