En Goguette #1 : Non, non, rien ne va changer.

Bonjour à tous.J'inaugure une nouvelle rubrique qui paraîtra tous les troisièmes mercredi du mois et qui s'intitule "En goguette".Alors une goguette c'est quoi, me diriez-vous?

Bonjour à tous.
J'inaugure une nouvelle rubrique qui paraîtra tous les troisièmes mercredi du mois et qui s'intitule "En goguette".
Alors une goguette c'est quoi, me diriez-vous?
-Vous prenez une chanson populaire.
-Ouais...
-Vous virez les paroles.
-Ouais...
-Vous les réécrivez pour raconter quelque chose de politique, de rigolo d'actuel ou n'importe quoi d'autre.
-Ouais...
-Et puis vous la chantez!
-Ah ouais, c'est une goguette quoi!
Voilà maintenant six mois que nous nous réunissons tous les troisième mercredi de chaque mois au bar Chez ta mère à Toulouse pour pratiquer cet art du pastiche qui connaît un renouveau et je voulais en profiter pour vous présenter les textes que j'ai écris à cette occasion. Si vous avez des envies de lyrisme et de parodie je vous invite à vous renseigner auprès de votre goguetier habituel et, si nulle goguette ne semble exister près de chez vous, à créer de toute pièce ce rendez-vous où tout le monde participe gaiement à s'improviser chansonnier.

Et en guise d'ouverture, et pour oublier un peu le 49.3, je vous invite à découvrir sur l'air de Non, non, rien n'a changé des Poppys cette première goguette d'une série que j'espère longue. Bonne lecture!

C'est l'histoire de tortionnaires ennemis des libertés
C'est l'histoire d'une guerre qu'on voudrait éloignée
C'est l'histoire de crobars qu'les ignares trouvent choquant
C'est l'histoire de leurs auteurs qui ne sont plus vivants
Je voudrais très nerveux dégager les prophètes
Je voudrais espérer vivre sans dieu ni maître
En cette époque irréelle mais tout va continuer
Mais tout va continuer, mais tout va continuer.

Non, non, rien ne va changer, tout, tout va continuer
Non, non, rien ne va changer, tout, tout va continuer
Aïe! Aïe! Aïe! Aïe!

Et pourtant des millions défilaient avec nous
Et pourtant des crayons brandis contre les fous
Pour gueuler, oui pour gueuler,
Pour gueuler, oui pour gueuler.

Mais j'ai vu les discours qui nous prennent pour des cons
Qui ne pensent qu'aux querelles pour faire tonner les canons
J'ai pleuré, oui j'ai pleuré,
J'ai pleuré, oui j'ai pleuré
Qui pourra m'expliquer que

Non, non, rien ne va changer, tout, tout va continuer
Non, non, rien ne va changer, tout, tout va continuer
Aïe! Aïe! Aïe! Aïe!

Moi je pense aux enfants qui deviendront des soldats
Moi je pense aux enfants qui se demande pas pourquoi
On leur ment, oui on leur ment,
On leur ment, oui on leur ment.

Moi je pense plus à tout ça mais je ne devrais pas
Toutes ces doctrines là, ne m'impressionne pas
Ces charlatans, oui ces charlatans
Ces charlatans me hante, me hante

Non, non, rien ne va changer, tout, tout va continuer
Non, non, rien ne va changer, tout, tout va continuer
Aïe! Aïe! Aïe! Aïe!

C'est l'histoire de tortionnaires ennemis des libertés
C'est l'histoire d'une guerre qu'on voudrait éloignée
C'est l'histoire de crobars qu'les ignares trouvent choquant
C'est l'histoire de leurs auteurs qui ne sont plus vivants
Je voudrais très nerveux dégager les prophètes
Je voudrais espérer vivre sans dieu ni maître
En cette époque irréelle mais tout va continuer
Mais tout va continuer, mais tout va continuer.

Non, non, rien ne va changer, tout, tout va continuer
Non, non, rien ne va changer, tout, tout va continuer
Aïe! Aïe! Aïe! Aïe!

Aiphix.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.