Nouvelles du Monde et monde des Nouvelles.

Bonjour à tous.Une fois n'est pas coutume j'ai jeté un oeil distrait sur une certaine presse quotidienne, pour étancher ma soif d'informations et remplir mon bac à conneries du jour. Comme à mon habitude, je suis à la bourre et n'ai nul temps à consacrer au buraliste borné et peu avenant auquel je consens une visite hebdomadaire pour qu'il me juge froidement au moment de poser son regard sur le journal du mercredi qui rime avec connard emmanché.

Bonjour à tous.

Une fois n'est pas coutume j'ai jeté un oeil distrait sur une certaine presse quotidienne, pour étancher ma soif d'informations et remplir mon bac à conneries du jour. Comme à mon habitude, je suis à la bourre et n'ai nul temps à consacrer au buraliste borné et peu avenant auquel je consens une visite hebdomadaire pour qu'il me juge froidement au moment de poser son regard sur le journal du mercredi qui rime avec connard emmanché.

Je décide donc plutôt de me fournir auprès de la jeune étudiante qui, en plus de ses formes avantageuses, me glorifie d'un sourire émail diamant à chaque fois que je la débarrasse d'un exemplaire de sa feuille de choux. Ce journal, que je qualifierais volontiers de quotidien le jour où les colonnes en seront remplies de nouvelles fraîches, et pas du ramassis de réchauffé du gratin des dépêches AFP de la veille, ce journal donc, Direct-Toulouse pour le nommer, repiquait un article du Monde dont à propos duquel j'aura bien voulu vous parler.

Oui, parce que n'allez pas croire que les journaux gratuits ne sont que des repères de pigistes en manque de ligne blanche sur papier brun et qui bosse dans d'obscurs journaux locaux dans lesquels les journalistes se reproduisent entre eux, et finissent chez Minute. Non il y en a aussi qui bosse au Monde et Courrier International.

Et que nous apprend le Monde? Que les patrons d'entreprises anciennement publiques se font concurrencer de manière déloyale par les agriculteurs. En effet, on y lit qu'en Haute-Loire on a recensé quarante suicides en trente ans sur une population de 2000 habitants.

Que La Poste, France Télécom et EDF aillent se rhabiller, les champions de la fin de CDI sans prime de licenciement sont les pécores. Pourtant les efforts de ces trois entreprises, en particulier Orange, n'ont pas été vain on s'en souvient. Duplication des open-spaces, des effectifs en baisse pour faire le même boulot, une paye de misère, et ben les agriculteurs ont prouvé que l'isolement et le célibat tuent plus que les cadences infernales et les dead lines intenables.

Toujours en Bref, dans le Courrier International, on nous présente une sympathique bourgade d'Allemagne du nord, près de la Baltique, où les néo-nazis ont investi un village et terrorisé les habitants récalcitrant à la doctrine du Parti National Démocrate (sorte d' extrême droite du centre) à grand coup de saluts empruntés aux Romains et de discours de Goebbels sur fond de musique hard rock.

La ville s'appelle Jamel, et nous suivons deux joyeux lurons, Horst et Brigit Lhormeyer, respectivement auteur de polar et musicien, dans la rénovation de leur nid douillet se trouvant dans une forêt non loin du village des irréductibles fascistes. Comme un malheur n'arrive jamais seul, les deux tourtereaux sont tout ce qu'il y a de plus normal, et ça, ça énerve les bon ariens.

Résultat, ils leur en font voir de toute les couleurs en brisant les vitres et ne leur laissant pas participer au comité des fêtes. Certaines garnisons de policiers situées autour du village disent que les habitants serait protéger par un druide qui fabriquerait une potion à base de schnaps et de saucisse qui les rendraient tous invincibles.

Pour pouvoir entrer il faut montrer patte blanche et la pancarte à l'aulne de ce repère d'excités de la croix gammée : "Plutôt la mort que l'esclavage." Voilà un lieu de villégiature idéale pour la jeune et sémillante nouvelle patronne du FN!

 

http://lahaineaveuglenestpassourde.blogspot.com/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.