cerise
Abonné·e de Mediapart

103 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 mai 2012

cerise
Abonné·e de Mediapart

Quand Terra Nova regarde les ouvriers

cerise
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les ouvriers selon les têtes pensantes de Terra Nova seraient "une bande de bofs avinés et racistes" à laquelle il faut renoncer pour s'occuper des classes moyennes.

Les "penseurs" du tink tank Terra Nova n'hésitent pas devant la caricature la plus grossière et surtout font preuve d'un mépris de classe que la droite la plus dure va leur envier.

N'en déplaise à Monsieur Olivier Ferrand et ses amis les ouvriers ont voté pour François Hollande sinon il n'aurait pas été élu, parceque, les ouvriers que votre gauche  avait porté disparus, sont très, très nombreux et qu'ils comptent au moment du vote même si au quotidien on les tient pour quantité négligeable. Je peux en parler, puisque j'en suis.

Que des gens qui se prétendent de gauche puissent avoir ce genre de "concept" en dit long sur leur éloignement et leur ignorance de ce qui se passe dans la société.

Ils prendraient le RER et les transports en commun à 6 heures du matin ils auraient une vision un peu plus juste des "ouvriers" et aussi "des ouvrières" que j'ai vu fatigués mais rarement avinés.

Pour le racisme , il est hélas la chose la mieux partagée et il y a dans les classes bourgeoises des racistes bons teints, eux ils avec leurs codes ils le cachent mieux.

Dans les classes moyennes, jeunes cadres et compagnie ils ne sont pas exempts d'attitudes racistes et de tentations d'extrême droite.

Terra Nova dans ces réflexions devrait sortir de ces préjugés et faire un travail d'enquête là où excercent les ouvriers. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte