cerise
Abonné·e de Mediapart

103 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 déc. 2011

Le chômage augmente, à Roissy la grève a payé

D'habitude la progression du chomâge fait taire les revendications, pourtant dans les dernières semaines, les agents de sûreté des aéroports, pas seulement Roissy, mais Blagnac, Lyon et d'autres se sont mis en mouvement pour des augmentation de salaire.

cerise
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

D'habitude la progression du chomâge fait taire les revendications, pourtant dans les dernières semaines, les agents de sûreté des aéroports, pas seulement Roissy, mais Blagnac, Lyon et d'autres se sont mis en mouvement pour des augmentation de salaire.

Ils n'ont pas obtenu les 200€ de salaire, mais ils ont tout de même contraint leurs employeurs a céder. Les entreprises de sécurité peu enclines à la négociation ont été obligées de lâcher un peu de lest.

On a entendu nos gouvernants, jusqu'au Président de la République prôner la fermeté, dire qu'il ne tolérerait pas que les usagers des aéroports soient pris en otage, puis soudain, changement de tactique et de discours :"Finalement les départs des avions sont à peine retardés".

On a vu que les médias avaient bien du mal à dénicher "l'usager en colère"

On a vu les gendarmes en nombre conséquent prendre la place des grévistes, une façon de briser la grève que n'a pas apprécié un syndicat de policiers.

Les hommes et les femmes mobilisés dans ce conflit ont démontré que la lutte collective et la détermination, ça donne des résultats.

Maintenant, il va y avoir de rudes discussions entre syndicats qui ont signé et ceux qui voulaient aller plus loin et faire lâcher de véritables augmentations de salaire aux employeurs et aux donneurs d'ordre. Il va y avoir des "discussions" serrées entre grévistes sur l' expérience acquise dans ce mouvement

Mêmes si les plus motivés sont amers et auraient voulu l'augmentation du salaire de base, il faut qu'ils se disent que les consignes de ne pas céder sur ce point essentiel sont venues de haut.

Pour le gouvernement, dans la situation actuelle lâcher une augmentation de salaire même minime aurait un effet d'entraînement sur tous les salariés du secteurs du privé et du public. Tous ceux et toutes celles qui n'ont pas vu la couleur d'une hausse de salaire depuis longtemps et ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts, ceux qui entendent le chiffre mirifique du salaire de tel ou tel PDG pourraient se dire, pourquoi pas nous?

Les grévistes des aéroports avec leur mouvement ont triomphé de la peur de perdre leur emploi, ils ont démontré qu'accepter des bas salaires, accepter des conditions de travail pénibles, qu'accepter le chantage à l'emploi n'était pas la solution.

Pour ne pas avoir des horaires qui désorganisent complétement la vie, il fallait recruter et non licencier, il fallait que les donneurs d'ordre arrêtent de mettre la pression sur les coûts donc en cascade sur les salaires.

Il y a d'autres luttes ignorées des médias, celle-là a perçé le mur du son médiatique parcequ'elle touchait le point névralgique du transport aérien, elle a montré malgré les difficultés, l'efficacité de la lutte collective.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Algériens sans papiers : la France ne peut plus les expulser mais continue de les enfermer
Dans un courriel confidentiel, le ministère de l’intérieur reconnaît l’impossibilité, à la suite des tensions diplomatiques entre Paris et Alger, d’éloigner les Algériennes et les Algériens sans papiers. Et pourtant : leur enfermement en centres de rétention se poursuit. Une situation « absurde » dénoncent associations et avocats.  
par Yasmine Sellami et Rémi Yang
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal
Le parti républicain poursuit son offensive contre le système électoral
Un an après l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021, ses adversaires cherchent à faire pencher les prochaines élections en leur faveur en modifiant, avec une ingéniosité machiavélique, les rouages des scrutins. En ligne de mire, le vote de mi-mandat de novembre, grâce auquel une grande partie du Congrès sera renouvelée.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii