Jacques SAUVAGEOT

Jacques SAUVAGEOT , un des mousquetaire du mois de Mai 68 n'est plus

Il ne sera pas du concert des commémorations annoncées. Pourtant s'il est quelqu'un qui a participé intensément au mouvement de Mai c'est bien lui.

Secrétaire d'une UNEF en grave difficulté, il a pleinement assumé ses responsabilités pendant les "si fameux événements" alors que la situation était entièrement inédite et exigeait au delà du sens politique une grande disponibilité et du courage, Jacques SAUVAGEOT a assuré !  Il était de toutes les manifestations, du rassemblement de Charléty, et des multiples réunions de cette période. 

Il a vécu 68 à fond la caisse, il n'en a pas fait un titre de gloire pour la suite de sa vie.  

Jacques SAUVAGEOT représentant de l'UNEF et membre du PSU en Mai 68 s'adressait à tous, il était audible par les étudiants mais aussi par les salariés.

Contrairement à d'autres leaders il n'a pas sacrifié à la gloire et aux facilités des "anciens soixante huitards",  il a suivi une trajectoire très personnelle avec le mouvement des radios libres, un travail de pédagogue et d'archiviste autour du journal du PSU Tribune Socialiste.

Pour l'avoir à peine connu au PSU dans le quinzième arrondissement je peux dire qu'il était un militant parmi d'autres sans se la jouer "grand leader" . L'annonce de sa mort m'a affecté comme si disparaissait un témoin essentiel d'un moment si particulier et si important dans ma vie.

En 68, dans nos boîtes respectives on écoutait plus ou moins nos syndicats mais sur nos transistors on écoutait aussi les leaders du mouvement étudiant,  Jacques SAUVAGEOT était de ceux-là et il était crédible  pas  uniquement comme leader étudiant .

Il a disparu du monde médiatique qui a surgi de Mai 68 alors que beaucoup d'autres ont occupé l'espace.

Son décès m'est arrivé en pleine figure comme si un ami de lutte, un camarade disparaissait alors que je reconnais ne pas m'être souciée de ce qu'était devenu le troisième mousquetaire. On avait des nouvelles médiatiques de Cohn-Bendit, de Geismar mais très peu côté Sauvageot.

Avec tous mes pensées envers sa famille et ses proches.

 Je me permet donc de saluer la mémoire de Jacques SAUVAGEOT en tant que camarade,  vieille soixante huitarde, de son âge, à un an près.   

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.