Modernisation services en ligne de l’assurance retraite: apologie d’un mensonge

L’assurance retraite ne cesse de promouvoir l’utilisation des services en ligne et incite, voir oblige, les assurés à créer leurs espaces personnels.

Si cela fonctionnait tout irait bien dans le meilleur des mondes, (quoi qu’un monde où le futur retraité se retrouve seul face à l'écran avec son dossier avec les problèmes ou difficultés liés à son itinéraire professionnel, on doit trouver surement mieux...). Mais le constat en est tout autre…

Depuis plusieurs mois les assurés sont redirigés de service en service pour obtenir les informations « vantées » par l’assurance retraite, leur permettant d’accéder à leurs données personnelles.

Suite à la mise en place en septembre 2019 d’une nouvelle version du portail internet, les assurés rencontrent de graves difficultés pour naviguer, obtenir ou télécharger des documents. Quelques exemples parmi tant d’autre :

  • Incohérence sur les attestations de paiement des assurés poly-affiliés
  • Téléchargement impossible du certificat d’existence
  • impossibilité de justifier de ses ressources aux administrations ou aux banques
  • délais importants pour recevoir une réponse "papier"

 D’autres, programmés, risquent de compliquer la situation (Mi-mars : Régularisation de carrière impossible)

 En bref, les assurés sont baladés, laissés sans réponse,… Les salariés sont à bout, sans moyens d’exercer leur mission qui est de renseigner et accompagner.

 La Direction de la CNAV, très tardivement, a reconnu à mots couverts qu'il y avait quelques difficultés. Il aura fallu pour cela que les salarié-E-s des plateformes téléphoniques se mettent en grève à plusieurs reprises avec une seule exigence: celle de pouvoir effectuer le métier pour lequel elles et ils sont payés. Pour ces agents de la Sécu, le droit des assurés sociaux à un sens et n'est pas qu'une expression galvaudée par quelques dirigeants.

 Notre syndicat dénonce cette situation depuis longtemps qui s’apparente à une forme de maltraitance. Situation paradoxale, dans le même temps la Directrice des secteurs informatique reçoit le grand prix de Directeur des Systèmes d’Information et du Numérique (DSIN) décerné par le magazine IT for Business pour entre autres la refonte du site de l'assurance retraite sur son socle technique mais également sur l’interface utilisateur (est-ce que l’assuré y a vu des services plus pertinents ? Nous n’y croyons pas du tout…)

 En conclusion, il nous apparait plus qu’urgent de faire connaitre cette situation à l’ensemble de la population.

 Notre syndicat est profondément attaché aux droits de nos assurés. La modernisation de nos outils ne doit pas dégrader la qualité de notre service public.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.