C&H JEANNEY
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 nov. 2019

les fictions, les chromosomes, les chasses à courre et l’âge du président

C&H JEANNEY
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  • je pars du principe que la fiction s’adresse à tout le monde,
  • que chacun-e y trouve son compte, chacun chacune retraduisant
  • réajustant la fiction proposée
  • pour la mettre en regard de
  • ses propres instances, urgences, désirs,
  • singularités,
  • résonnances, selon l’espace qu’il-elle occupe
  • il y a deux sortes de fictions
  • celles qui emmènent ailleurs et celles qui
  • te font regarder ce monde-ci autrement
  • celles qui divertissent et
  • celles qui construisent une façon de regarder
  • non je reformule
  • il n’y a qu’une sorte de fiction
  • celles qui divertissent te font voir le monde autrement
  • exactement comme celles qui construisent une façon de regarder
  • je pars du principe que la fiction est un outil
  • je pars du principe que la fiction est un outil tranchant
  • même enrubanné de roses et de volants
  • je pars du principe que la fiction est une arme
  • je pars du principe que la grande force de la fiction est
  • de ne pas montrer qu’elle est une arme
  • comment savoir qu’on est poignardé-e lorsqu’on ne sait pas que le couteau existe
  • je pars du principe que
  • l’arme de la fiction
  • est d’emmener celui celle qui la reçoit
  • sur un terrain autre
  • et que ce terrain autre est
  • favorable
  • propice
  • utile à celui celle qui propose la fiction
  • je ne vais pas me fatiguer à démontrer
  • que la fiction de la princesse-à-sauver-par-le-prince
  • sert et solidifie
  • une certaine organisation du monde et des rapports
  • humains, tout comme la fiction des publicités pour lessives
  • organise la séparation des genres et la définition des genres
  • et la liste de règles induites (non formulées, passées là
  • comme une fine couche de beurre sur une tartine
  • sans qu’on y fasse réellement attention,
  • avalées, digérées, assimilées)
  • règles propres au patriarcat
  • et à une certaine forme de société
  • où le fait de naître équipé-e des chromosomes xx ou xy
  • t’assigne une tâche, une place, un emploi,
  • des paramètres non discutables
  • aussi peu remis en cause que la couleur des yeux ou des cheveux
  • (c’est comme ça, la tradition, depuis la nuit des temps etc)
  • la fiction des princesses-à sauver-par-les-princes n’est pas accessoire,
  • périphérique, anodine
  • — à ce propos aucun divertissement n’est anodin
  • je ne suis pas capable d’établir une sociologie des divertissements,
  • des personnes plus sérieuses que moi s’y sont sûrement coltinées, mais
  • il me semble que
  • le divertissement s’il est Première à l’Opéra ou ticket à gratter
  • s’il est kermesse ou chasse à courre
  • ne dit pas la même chose, ne produit pas la même chose,
  • ne construit pas la même chose
  • ce qui le rend non accessoire et non périphérique
  • — on ne se divertit pas de la même façon selon qu’on est d’ici ou de là
  • sans compter qu’il y a des divertissements utiles à créer des liens
  • entre membres d’une même classe sociale
  • s’étant diverti-e-s ensemble, on sera plus enclin à s’aider
  • et l’aide apportée sera différente selon qu’on
  • est prolo ou magnat de la presse
  • — à ce propos, je n’en sais rien mais il est fort possible
  • que les divertissements proposés au prolo
  • laissent celui-celle-ci bien solitaire
  • genre ticket à gratter
  • dans sa cuisine
  • et que les divertissements proposés au magnat de la presse
  • lui fassent rencontrer des gens (raouts, bals, réceptions, dîners)
  • ce qui expliquerait qu’un enfant de magnat de la presse n’ait pas
  • trop de soucis à trouver « un boulot d’été »
  • ou de partir en vacances à Megève
  • ce qui semble ne pas être un option pour les enfants des prolos,
  • bref
  • je pars du principe que la fiction est langage
  • la langue dit la fiction
  • les mots disent la fiction
  • d’où l’importance pour celui-celle qui la fabrique
  • de bien choisir ses mots
  • exemple :
  • un président trouve « étrange » une mobilisation / grève à venir
  • « étrange » n’est pas une attaque frontale
  • étrange n’est pas débile ou idiote
  • mais étrange laisse planer le doute
  • les gens sont étranges
  • ils ont de drôles de réactions
  • ils sont incohérents
  • je ne comprends pas ces gens (moi qui suis président intelligent)
  • ces gens sont illogiques
  • ces gens sont des enfants
  • heureusement que je suis là pour les éduquer
  • (il faut faire de la « pédagogie »)
  • étrange est la fiction qui s’adresse autant aux
  • manifestants-tantes qu’aux observateurs
  • étrange dit moi je sais, j’ai la tête claire
  • ces remous, piquets de gréve, sont à côté de la plaque
  • clairement du côté déraisonnable
  • ce même président
  • en déplacement
  • devant des problèmes de prolos
  • disait à ses conseillers
  • « Il faut prendre le risque, il faut aller dans le cœur de la bête à chaque fois. Le cœur de la bête, il est là, il faut y aller. »
  • autre genre de fiction
  • adressée à son équipe
  • aux siens
  • pour resserrer les rangs
  • tous unis unies contre l’ennemi
  • la bête est là, dehors
  • allons combattre
  • aux armes
  • courage
  • ce que disait le chef dans la caverne
  • au moment d’affronter le tigre aux dents de sabre
  • une ficelle ancienne
  • un slogan plus que millénaire
  • ici le tigre est un ou une prolo
  • ah
  • il est possible que malgré l’âge affiché
  • qui n’est pas canonique
  • ce président soit un très vieux monsieur
  • la fiction de sa jeunesse se posant par-dessus les autres
  • comme un vernis sur les couleurs d'un tableau du XVIe siècle

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Le naufrage d’un ministre désinvolte
Le voyage de Jean-Michel Blanquer aux Baléares, à la veille d’une rentrée scolaire à haut risque, résume deux années de gestion de la pandémie de Covid-19 : par désintérêt manifeste, il n’a jamais répondu aux craintes et à l’épuisement des enseignants comme des familles. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal — Industrie
Industrie française : l’attractivité de la rente
Accusé d’être le fossoyeur de l’industrie, Emmanuel Macron entend contre-attaquer : grâce à sa politique, la France aurait retrouvé son attrait pour les investisseurs étrangers. Mais il confond compétitivité-prix et attractivité, qui repose sur des écosystèmes détruits systématiquement par le gouvernement au profit d’un capitalisme de rente.
par Martine Orange
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre