Syrie : Quand Médiapart fait de la propagande mensongère (vidéo à l'appui)

حمص حي الخالدية 9 12 2011 جمعة اضراب الكرامة مظاهرة بقيادة الفنانة فدوى سليمانورسالة الى أهل حلب © تنسيقية حي الخالدية بحمص
حمص حي الخالدية 9 12 2011 جمعة اضراب الكرامة مظاهرة بقيادة الفنانة فدوى سليمانورسالة الى أهل حلب © تنسيقية حي الخالدية بحمص

J'ai lu l'"enquête" de Médiapart sur la Syrie et comme beaucoup de lecteurs, j'ai été outré par ce manque de professionalisme d'un journal qui se veut être indépendant et surtout d'investigation. Lorsque j'exige de Médiapart d'être un journal d'investigation, je ne lui demande même pas d'aller sur place au péril de la vie de ses journalistes, bien qu'il fut un temps où journaliste d'investigation était assez périlleux. Non ! Je demande un minimum et ce minimum, même un enfant de 8 ans pourrait le faire.

La vidéo qui apparait en page 3 de l'article en question est censée représenter la "ville insurgée de Homs". Dans cette vidéo, apparait une horloge qu'on ne peut pas rater vu qu'elle est située au centre de la place. (voir la vidéo). Néanmoins, une simple recherche Google Images en tapant deux simples mots - horloge + Homs - permettent de démontrer que l'horloge est une fausse au vu de la taille réelle de celle-ci par rapport à la taille dans la vidéo de propagande. Est-ce être exigent d'attendre ce strict minimum de la part d'un journal d'investigation qui veut traiter d'un sujet aussi sérieux et aussi grave que les évènements en Syrie ?

J'exige, en tant que lecteur de Médiapart, une réponse de la part de la rédaction quand à ce "sérieux". Nous avons aussi été nombreux à critiquer la ligne éditoriale de Médiapart durant la crise ivoirienne, ligne très partisanne en faveur de Ouattara. Si des lecteurs veulent se joindre à cet appel à une réponse, recommandez cet article.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.