Charles de Lacombe
Activiste pour la justice sociale et environnementale
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 juin 2022

Charles de Lacombe
Activiste pour la justice sociale et environnementale
Abonné·e de Mediapart

« Tout le monde déteste Total »

[Rediffusion] « Crève et fais pas chier », avait déclaré un actionnaire de Total à une militante qui participait à bloquer l'assemblée générale de l'entreprise le 25 mai. Mourir, et en silence de préférence : c'est ce que souhaite Total, pour l'Ukraine et pour toute l'humanité. Heureusement, on peut se passer de Total.

Charles de Lacombe
Activiste pour la justice sociale et environnementale
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mobilisation de soutien au peuple ukrainien devant une station-service Total à Lyon © FTV

Contrairement aux autres firmes pétrogazières européennes, Total maintient ses activités en Russie. Total préfère continuer à financer l’invasion de l’Ukraine et alimenter les crimes de guerre actuellement à l’œuvre plutôt que de renoncer à ses profits mirobolants.

Total a du sang sur les mains.

Greenpeace et les Amis de la Terre ont mis Total en demeure de cesser ses activités en Russie, de taper au portefeuille pour arrêter de soutenir les violations des droits humains et libertés fondamentales par la Russie. Le géant de l’énergie a annoncé cesser d’ici la fin de l’année ses achats de pétrole… mais continue de distribuer le gaz russe.

Total a du sang sur les mains. Total finance le Kremlin.

Et s’il n’y avait que l’Ukraine. S’il n’y avait que l’Ukraine, ce serait déjà trop ; mais il y a bien plus.

Total contre le monde

Total ignore les multiples alertes du GIEC, de l’Agence Internationale de l’Énergie et des Nations Unies, qui affirment que la réponse à l’urgence climatique doit passer par l’arrêt de tout nouveau projet pétrolier et gazier. Que ce soit en Ouganda et en Tanzanie avec le projet EACOP ou au Mozambique, la multinationale est responsable d’impacts climatiques dévastateurs et de violations des droits humains pour les communautés locales.

Total a du sang sur les mains.

Tout cela, nous l’avons déjà dit il y a une semaine, quand nous bloquions à Paris l’assemblée générale de Total. Les actionnaires nous ont répondu : « Crève et fais pas chier ». « Crève et fais pas chier », c’est ce que dit Total à l’Ukraine, c’est ce que Total dit à l’humanité.

Nécessaire sobriété

Et pourtant – pour conclure sur une note plus positive – cette situation n’est pas une fatalité. Nous pouvons faire sans pétrole et sans gaz, et sans Total s’il le faut. Nous pouvons nous passer des énergies fossiles. Cela nécessite des efforts individuels, mais surtout des changements collectifs. La transition énergétique est une nécessité, la planification écologique est une nécessité. La sobriété est une nécessité. Attention, je les entends, les tenants de la croissance, ceux qui veulent que rien ne change parce qu’ils préfèrent leurs profits à nos vies, ceux qui comme Emmanuel Macron invoqueront le modèle Amish – et pourquoi pas, l’âge de pierre.

Or, il s’agit du contraire : pas question de renoncer à tout confort ou à tout loisir. Nous devons vivre mieux, pas vivre moins. Vivre avec la biosphère, pas contre elle. Nous avons besoin de sobriété, oui ; de sobriété collective. De sobriété juste, de sobriété équitable. Et pour cela, par-dessus tout, nous avons besoin de courage politique.

Après un quinquennat qui en a cruellement manqué… à vous de jouer !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB